fbpx

France BPCO, l'urgence vitale - Bienvenue sur notre nouveau site web !

Cover for BPCO Fédération France BPCO
6,213
BPCO Fédération France BPCO

BPCO Fédération France BPCO

France BPCO est la représentation nationale des patients BPCO. 100% patients engagés 100% acteurs.

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Urgence BPCO*. Post-PÉTITION. Signez-le de vos likes, commentez, soutenez et partagez la lettre prioritaire qui sera adressée aux parlementaires ce jeudi 9 février par l’intermédiaire du président de France BPCO. Lien direct: https://drive.google.com/file/d/1opZIJtEdDaacbiYCSsr6IaYyQcraX5_Q/view?usp=share_link
6 minutes seulement sont prévues pour que Philippe Poncet sexprime sur ce que doit être le projet du Plan Cadre de la Santé Respiratoire (post à venir mercredi matin) que nous revendiquons et qui est à mettre en œuvre durgence.
C’est un projet d’envergure unique, produit par les patients référents de France BPCO, pour sauver des centaines de milliers de vies et prendre en charge, au mieux, plus de 5 millions dentre-nous déjà affectés par la BPCO. Plus de 220.000 personnes tentent de survivre actuellement sous assistance respiratoire, des centaines de milliers dautres déjà arrivés au stade sévère et personne ne connaît la BPCO, principale maladie respiratoire en volume et en dégâts.
Cela ne peut plus perdurer ainsi. Les premières mises sous oxygénothérapie de longue durée datent des années 70 en France et rien ou presque na évolué depuis.
*La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions dEuropéens.
Cest l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par lOBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. Il s’agit d’un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne. 
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limité au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes initiales, un terreau FERTILE en complications. Une fragilité à laquelle il ne faut jamais rajouter de RISQUES AGGRAVANTS, cest une évidence, comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale la pollution et toutes ses substances agressives que lon inhale.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. 
Les plus jeunes n’ont pas 30 ans et certain sont déjà sous assistance respiratoire.
Voir sécrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.

Urgence BPCO*. Post-PÉTITION. Signez-le de vos ''likes'', commentez, soutenez et partagez la lettre prioritaire qui sera adressée aux parlementaires ce jeudi 9 février par l’intermédiaire du président de France BPCO. Lien direct: drive.google.com/file/d/1opZIJtEdDaacbiYCSsr6IaYyQcraX5_Q/view?usp=share_link
6 minutes seulement sont prévues pour que Philippe Poncet s'exprime sur ce que doit être le projet du Plan Cadre de la Santé Respiratoire (post à venir mercredi matin) que nous revendiquons et qui est à mettre en œuvre d'urgence.

C’est un projet d’envergure unique, produit par les patients référents de France BPCO, pour sauver des centaines de milliers de vies et prendre en charge, au mieux, plus de 5 millions d'entre-nous déjà affectés par la BPCO. Plus de 220.000 personnes tentent de survivre actuellement sous assistance respiratoire, des centaines de milliers d'autres déjà arrivés au stade sévère et personne ne connaît la BPCO, principale maladie respiratoire en volume et en dégâts.

Cela ne peut plus perdurer ainsi. Les premières mises sous oxygénothérapie de longue durée datent des années 70 en France et rien ou presque n'a évolué depuis.

*La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions d'Européens.
C'est l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. Il s’agit d’un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne.
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limité au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !

BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes initiales, un terreau FERTILE en complications. Une fragilité à laquelle il ne faut jamais rajouter de RISQUES AGGRAVANTS, c'est une évidence, comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale la pollution et toutes ses substances agressives que l'on inhale.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.

La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global.
Les plus jeunes n’ont pas 30 ans et certain sont déjà sous assistance respiratoire.
Voir s'écrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Des likes, des partages, et des commentaires par centaines pour cette lettre pétition. BPCO, à vous de jouer maintenant ! Ce courrier c'est votre courrier.

Pour signer, faites un commentaire. Cela aura la même valeur.

Obtenir la prise en charge totale des consultations et traitements auprès des différents spécialistes car la maladie apporte des pathologies annexes. Même le matériel tels que oxymètre/tensiomètre et plus. Education thérapeutique dispensée au malade.

Je signe , plutôt deux fois qu'une .

Puis que la cigarette est quasi responsable de BPCO pourquoi toujours en vente. A croire que cela ne coûte pas cher de soigner un cancer. De plus un investissement sans faille des pneumo et kiné face à cette maladie qui ne nous explique pas bien.

Mr le Ministre de la santé , nos cas ( BPCO ) c'est une maladie qui nous tue a petit feu donc engagez des moyens pour faire avancer la recherche dans se domaine notre vie est entre vos mains

Obtenir une recherche d’importance pour augmenter et améliorer l’arsenal thérapeutique bien limité pour le moment

Je signe car la BPCO nous tue à petit feu et je veux que cette maladie soit plus connue et faire avancer la recherche notre vie est entre vos mains aidez nous Mr le Ministre de la santé

Je signe et je partage

Que penser, que dire, Quand je pense que certains médicaments ont été supprimé à des malades, qu ils étaient autorisés à des jusqu'à l âge de 10 ans..Ensuite que leur donne t on ?. En 2016,on me supprime ce médicaments et en 2022,je le vois réapparaître!!! Je leur dis de ne pas me le donner...De retour chez moi, je ne l aurai plus. Donc en 2016 on me diagnostique une bpco.. Depuis 2021,un bon covid pour aider mes poumons, bronchites. Pourquoi et comment pneumologue, pharmaciens, généralistes ne nous tiennent pas au courant.?.cette année, je suis serpillière, on me gronde parce que je n avance pas

Pour signer, notez "validé" au minimum, autant de "validé", autant d'accord des patients pour nos actions. Si possible, commentez ensuite avec vos difficultés les plus aigues et /ou les plus insolubles. Nous portons vos voix dans ces Etats Généraux, cette année comme l'année dernière, comme toujours. Exprimez vous nombreux, Philippe Poncet emmènera vos témoignages à l'Assemblée Nationale où ont lieu les Etats Généraux cette année. Merci. Nous sommes nombreux, répondons présents!

J’aimerais voir les membres du gouvernement et le ministre de la santé en tête, faire une course avec la capacité respiratoire des BPCO, je pense qu'ils comprendraient enfin ce qu'est respirer normalement et combien est pénible de chercher son souffle désespérément.

J’aimerais voir les membres du gouvernement et le ministre de la santé en tête, faire une course avec la capacité respiratoire des BPCO, je pense qu'ils comprendraient enfin ce qu'est respirer normalement et combien est pénible de chercher son souffle désespérément.

Validé. Partagé. Je suis BPCO. Maladie très invalidante. j'aimerai voir mes petits-enfants grandir!

Validé je suis bpco

BPCO par destination suite à cancer par exposition à la silice et autres polluants : O2 24h/24 et fauteuil roulant , le pire pourrait se définir face à l'impuissance des médecins contre ce fléau, ou par la culpabilité d'entraîner l'entourage proche dans une spirale infernale en marge de la vie normale, ou alors simplement par le mépris des instances administratives, l'oubli des politiques, l'absence de sensibilisation des CPAM et de leurs médecins qui ne semblent là que pour écraser le patient et générer des économies sur son état.

j'ai une déficience en alpha-1-antitrypsine (emphysème sévère + hypertension pulmonaire) j'ai l'oxygène 24/24 et des perfusions hebdomadaires !). Pour me maintenir je fais des activités et des séances de réhabilitation. La BPCO EST VRAIMENT une pathologie invalidante !!! merci PHILIPPE pour tout ce que tu fais !

Je signe et je partage

Ma mère est décédée en 1984, de la même maladie que j'ai aujourd'hui, LA BPCO, mes deux sœurs en sont atteintes aussi. Je suis en 2023 sous oxygène depuis 7 ans. Je suis comme ma mère aujourd'hui avec ce que j'appelle "mon cordon ombilical" et Rien n'a changé depuis 40 ans. Faites en sorte que mes enfants et petits enfants ne vivent pas là même chose. Mourir à petit feu en étouffant est inconcevable pour tout à chacun et pourtant c'est ce que je vis au quotidien. Le plus difficile c'est que tout cela se passe dans l'indifférence générale, quelle soit, politique, médicale, sociale...... Donnez moi de l'espoir, faites bouger les choses, que nos sacrifices, la génération de ma mère et la mienne, que nos souffrances et nos morts servent aux générations futures

Ma belle fille est décédée d'épuisement à cause de la BPCO. Mon mari en souffre depuis 2019 (année du diagnostic après l'intervention du samu et 12 semaines hors de la maison). Une maladie cachée, ou maladie qu'il ne faut pas voir, dont il ne faut pas parler. La prise en charge massive des malades fait peur à l'état. La sécu croulerait sous les demandes... Il vaut mieux faire comme si elle n'existait pas. Les malades agonisent et survivent. Tout est souffrance, tout est effort. Ce n'est plus une vie. Soutenons Philippe PONCET en ce montrant nombreux derrière lui et avec lui. Pensons à l'avenir. Nul n'est à l'abri mais personne ne souhaite le savoir. Il faut vivre avec la maladie ou une personne atteinte pour mesurer ce que c'est. Courage à tous.

Sous oxygène 24h/24 ,depuis 3 ans, presque plus possibilité de marcher, bon ,73 ans quand même mais j'aimerais bien durer encore un peu!!

Régine Guiot Ma belle fille est décédée d'épuisement à cause de la BPCO. Mon mari en souffre depuis 2019 (année du diagnostic après l'intervention du samu et 12 semaines hors de la maison). Une maladie cachée, ou maladie qu'il ne faut pas voir, dont il ne faut pas parler. La prise en charge massive des malades fait peur à l'état. La sécu croulerait sous les demandes... Il vaut mieux faire comme si elle n'existait pas. Les malades agonisent et survivent. Tout est souffrance, tout est effort. Ce n'est plus une vie. Soutenons Philippe PONCET en ce montrant nombreux derrière lui et avec lui. Pensons à l'avenir. Nul n'est à l'abri mais personne ne souhaite le savoir. Il faut vivre avec la maladie ou une personne atteinte pour mesurer ce que c'est. Courage à tous.

Nous allons nous battre jusqu'à obtenir gain de cause.

Bravo pour la rédaction de la lettre aux parlementaires. Elle exprime clairement le sujet.

Validé - Je suis BPCO - EMPHYSÈME 💪🙏🏽

View more comments

BPCO. National. FAITES-VOUS ENTENDRE ICI fortement et rapidement. Philippe Poncet, président de France BPCO Fédération France BPCO * interviendra le 9 février prochain aux deuxièmes États généraux de la santé Respiratoire dont nous sommes les principaux initiateurs en 2021 (o2&Cie-France BPCO) avec la professeure Chantal Raherison (ex-présidente de la splf) et Frédéric Le Guillou (Santé Respiratoire France), se dérouleront dans la salle Colbert à l’Assemblée Nationale (voir le lien ci-dessous). 
27 organisations sont représentées au sein du collectif national qui a pour objectif de faire connaître les maladies respiratoires. Première des pathologies respiratoires en volume et en dégâts,  la BPCO est au rang des difficultés à traiter en urgence. 
La défaillance systémique de cette grave affection qui affecte très lourdement les patients et fournit son cortège quotidien de morts anonymes, tout évènement confondu (Pollution, virus, ignorance etc.) est un sujet ultra-prioritaire.
La première table ronde sera consacrée à cette question : comment améliorer le parcours de soin et la vie des malades respiratoires ? Il faut être clair, la BPCO sera en tête de sujet, représentant au bas mot plus de 90 % des malades graves du respiratoire (BPCO, Déficit Alpha 1, Mucoviscidose, DDB, Asthme sévère, fibrose...).
Le président de France BPCO et de o2&Cie Urgence BPCO, sexprimera aux côtés de Pierre Foucaud, vice-président de Vaincre la Mucoviscidose, face à Bernard Jomier, sénateur de Paris et vice-président de la commission des affaires sociales, la professeur Dominique Le Gudulec, présidente de lHAS -Haute Autorité de Santé-, et le professeur Antoine Magnan, pneumologue et conseiller médical de François Braun, ministre de la Santé sous la direction de la professeur Chantal Raherison-Semjen. 
Présent également à la seconde table ronde sur le sujet de la prévention, le professeur Marc Humbert, chef de service de Pneumologie et Soins Intensifs Respiratoires, (Centre de Référence de lHypertension Pulmonaire (RespiFIL, ERN-LUNG)) à lhôpital Bicêtre-Paris et ex-président de lERS -European Respiratory Society- la société européenne de pneumologie. 
Vous pouvez également participer à cette manifestation mais il faut le faire savoir dès aujourdhui. Merci dadresser votre demande à cette adresse : direction.francebpco@gmail.com 
Lien direct de lannonce des États Généraux de la Santé Respiratoire :
https://nextep-health.com/evenements/deuxiemes-etats-generaux-de-la-sante-respiratoire-2023/
À suivre.
**La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions dEuropéens.
Cest l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par lOBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. Il s’agit d’un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne. 
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limité au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes initiales, un terreau FERTILE en complications. Une fragilité à laquelle il ne faut jamais rajouter de RISQUES AGGRAVANTS, cest une évidence, comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale la pollution et toutes ses substances agressives que lon inhale.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. 
Les plus jeunes n’ont pas 30 ans et certain sont déjà sous assistance respiratoire.
Voir sécrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
Lignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, toujours dans l’anonymat complet.
SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS. Suivez les pages sociales de o2&cie Urgence BPCO et France BPCO.

BPCO. National. FAITES-VOUS ENTENDRE ICI fortement et rapidement. Philippe Poncet, président de France BPCO Fédération France BPCO * interviendra le 9 février prochain aux deuxièmes États généraux de la santé Respiratoire dont nous sommes les principaux initiateurs en 2021 (o2&Cie-France BPCO) avec la professeure Chantal Raherison (ex-présidente de la splf) et Frédéric Le Guillou (Santé Respiratoire France), se dérouleront dans la salle Colbert à l’Assemblée Nationale (voir le lien ci-dessous).
27 organisations sont représentées au sein du collectif national qui a pour objectif de faire connaître les maladies respiratoires. Première des pathologies respiratoires en volume et en dégâts, la BPCO est au rang des difficultés à traiter en urgence.
La défaillance systémique de cette grave affection qui affecte très lourdement les patients et fournit son cortège quotidien de morts anonymes, tout évènement confondu (Pollution, virus, ignorance etc.) est un sujet ultra-prioritaire.
La première table ronde sera consacrée à cette question : comment améliorer le parcours de soin et la vie des malades respiratoires ? Il faut être clair, la BPCO sera en tête de sujet, représentant au bas mot plus de 90 % des malades graves du respiratoire (BPCO, Déficit Alpha 1, Mucoviscidose, DDB, Asthme sévère, fibrose...).
Le président de France BPCO et de o2&Cie Urgence BPCO, s'exprimera aux côtés de Pierre Foucaud, vice-président de Vaincre la Mucoviscidose, face à Bernard Jomier, sénateur de Paris et vice-président de la commission des affaires sociales, la professeur Dominique Le Gudulec, présidente de l'HAS -Haute Autorité de Santé-, et le professeur Antoine Magnan, pneumologue et conseiller médical de François Braun, ministre de la Santé sous la direction de la professeur Chantal Raherison-Semjen.

Présent également à la seconde table ronde sur le sujet de la prévention, le professeur Marc Humbert, chef de service de Pneumologie et Soins Intensifs Respiratoires, (Centre de Référence de l'Hypertension Pulmonaire (RespiFIL, ERN-LUNG)) à l'hôpital Bicêtre-Paris et ex-président de l'ERS -European Respiratory Society- la société européenne de pneumologie.

Vous pouvez également participer à cette manifestation mais il faut le faire savoir dès aujourd'hui. Merci d'adresser votre demande à cette adresse : direction.francebpco@gmail.com

Lien direct de l'annonce des États Généraux de la Santé Respiratoire :
nextep-health.com/evenements/deuxiemes-etats-generaux-de-la-sante-respiratoire-2023/

À suivre.

**La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions d'Européens.
C'est l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. Il s’agit d’un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne.
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limité au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes initiales, un terreau FERTILE en complications. Une fragilité à laquelle il ne faut jamais rajouter de RISQUES AGGRAVANTS, c'est une évidence, comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale la pollution et toutes ses substances agressives que l'on inhale.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global.
Les plus jeunes n’ont pas 30 ans et certain sont déjà sous assistance respiratoire.
Voir s'écrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
L'ignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, toujours dans l’anonymat complet.
SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS. Suivez les pages sociales de o2&cie Urgence BPCO et France BPCO.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

pour améliorer les soins déjà que les ste d'appareils fassent de la recherche sur leurs produits ( performance bruit etc ) pour nous permettre d'avoir une vie et pas une survie

Vous avez la chance de pouvoir vous exprimer ici et et la chance d'être entendu, alors profitez de l'occasion. Philippe Poncet relayera vos constats et exigences.

Bonjour, Avoir une prise en charge d'un accompagnateur sportif pour maintien et/ou renforcement musculaire. (Kiné plus de matos suite à période covid et pour les coach c'est payant)

Plus de dépistages précoces et plus d'informations sur la maladie. Bcp de personnes ne l'a connaissent pas et certains médecins ne font pas les examens qui s'imposent et après c'est trop tard. Une meilleure prise en charge de la rééducation respiratoire à domicile avec éducateur sportif (gratuit). Formation des personnels ambulanciers qui ne sont pas formés pour cette pathologie et qui ne savent pas si votre bonbonne d'oxygène est pleine ou pas etc ...

Surtout arrêter de nous promettre de nouveaux traitements (expérimentaux) , qui n’aboutissent jamais et dont on ne peut être bénéficiaire au bout du compte ( délai trop long, les malades ont le temps de mourir). Les parcours pré greffe qu’on nous inflige alors que les médecins savent dès le début si ce sera oui ou non. Il faut attendre, toujours attendre, on nous demande d,être patients. Pour ma part je suis sur une liste pour un de leurs ” traitements ’ depuis plus de 2ans. Merci à France Bpco d’être là

👋 Oui, ce serait bien qu'il y ait plusieurs personnes qui participent, ne serait-ce que pour être présents activement dans les deux tables rondes. J'aurais aimé être à ce rendez-vous tellement important pour nous, mais je ne pourrai pas. Nous pourrions réfléchir collectivement à des propositions concrètes que nous voudrions voir émerger pour toutes les personnes qui sont déjà diagnostiquées et pour celles qui ne le sont pas encore car non détectées ou celles qui le seront probablement car la prévention n'est pas assurée, et celles et ceux qui se deplaceront pourraient porter nos voix ?Est-ce que ce sera en visio comme l'année dernière ?

Nous allons dans un service de pneumologie en hôpital, pas une affiche sur la BPCO sur les murs !!! Des flyers pour le mois sans tabac, l asthme, mais rien sur la BPCO. A quand des affiches que NOUS, patients ou familles pourrions déposer chez les généralistes et autres spécialistes. Des envoi chez les médecins aussi. Je lis toutes les affiches chez les médecins, je ne dois pas être la seule. De la prévention aussi dans les visites médicales du travail. Alerter !

Déjà être à l écoute des gens malades et surtout faire quelques choses pour les aider vous pouvez parler temps que vous voulez mais les patients comme mon mari bpco stade 4 avec emphysème cancer du poumons est de la gorge vous n'avez jamais rien fait à part parler

Il serait important que les personnes ayant toutes maladies invalidantes ne soient pas à se battre avec les dossiers en permanence....que ce ne soit pas le parcours du combattant pour avoir le droit de vivre et de se soigner décemment ....tant ss, mutuelle, mdph pour l'ah, transports médicaux, voir rdv médicaux aussi.... Car tout ceci est sujet à stress....partie désastreuse de cette maladie.... accentué par la désertification, la non connaissance des personnels, le tout internet pas encore forcément possible dans toutes les zones de France....et qui de toute manière sans moyens financiers "impossible", .....

Ça serait vraiment bien que les gens savent ce que c’est vraiment et que beaucoup de personnes l’ont sans même avoir fumer ce n’est pas le seul declancheur j’ai été coiffeuse depuis l’âge de 14 ans après 2/3 ans j’ai déclaré de l’asthme et des allergies 🤧 bien sûr là dessus j’ai fumé ce qui n’a rien arrangé mais quand je suis très mal la seule chose que l’on sais me dire bin oui merci la cigarette mais les sulfates et tous les produits toxiques de mon métier ça on en parle pas alors cette maladie est très difficile et sauf crise urgence à l’hôpital je préfère souffrir en silence 😢

A lire jusqu'au bout

Et les pneumo qui ne font jamais les gaz du sang et qui vous disent brûlures permanentes au niveau de la poitrine c'est pas mon domaine et mon médecin traitant idem. Vers qui se retourner ???

Bonjour je dois repasser un scanner thoracique fin février en plus de ma bpco j ai un nodule qui fait 2sur 3donc le pneumologue voudrait m opérer pour savoir ?mais au vue de mes difficultés respiratoires ça devient compliqué

je suis bpco depuis juin 2022 en ce moment j ai la gorge qui me gratte je prends des pastilles a la pharmacie est du au bpco meci de votre reponse

Déjà 2ans ~bpco stade 4 plus emphysème oxygène 24.24 4litre je ne marche plus trop essoufflé je tousse et crache des glaires et ets..je ne trouve pas de kine Sa c'est un gros problème Tous les jours c'est de pire en pire Mourir à petit feu 🔥 😡🙏

Découverte stupéfiante lors de mon passage chez mon généraliste suite à une visite en 2000 sans précision aucune du spécialiste de l'époque ,simple remarque "vous êtes un ancien de la vapeur et vous fumiez."Que de souffrance !!!Merci !

J'ai une bpco et je ne sais pas ou m adresser

bonjour bpco depuis plus de 20ans et etant mal suivie,il faudrait que les kines et specialistes soit mieux forme pour cette maladie car c'est catastrophique.en gros il y a urgence.

j'apporte ma petite pierre à l'édifice, BPCO, Emphysème et petit nodule, suivie à Tenon. Il y a un manque flagrant flagrant de kiné spécialisé, de lieux pour les réhabilitations ou réadaptations respiratoire, jusqu'à un mois et plus pour y avoir accès. Ce serait déjà un plus si l'on pouvait se soigner sans attendre sachant que c'est une pathologie assez anxiogène. Merci à vous de porter nos voix !

Merci à vous

Bonjour détectée bpco depuis août 2022, quel stade ? On ne me dit pas. Kiné pas le droit car je fume encore quelques clopes... Là j'ai traitement Anoro depuis août mais maintenant le nez desséché est ce normal? ce qui n'aide pas à respirer 😤🥵

avec un ministre ! je reve! il va parler pour ne rien dire.scandaleux.Mon mari est mort de la BPCO double de la maladie de l amiante! les autorites sanitaires s en foutent royalement.Ces personnes ne peuvent plus respirer qu avec l oxigenotherapie.ils ne sont meme pas reconnus en tant qu adulte handicapes. bon courage a tous les malades et reconnaissance eternelle aux kines

Vu le Pneumologue ce matin, déçue, il m a prescrit Actetura (onbrez+cortisone), Spiriva et Aeromir, le 27 décembre je decompensais au niveau respiratoire, je suis très anxieuse et angoissée depuis que mon Pneumologue en qui j avais confiance est parti à la retraite , je ne sais pas à quel médecin me confier 😭

Je réside en Dordogne 24 a bergerac,malheureusement pour les personnes atteinte de pathologie respiratoire il n'existe plus d'équipe pluridisciplinaire pour accompagner les patients aux bons soins et bon suivit de leur traitements . L'école de l'asthme avec du personnel spécialisé dans les pathologie respiratoire avec en plus un psychologue pour apprendre à gérer langoisse d'anticipation que genere les crises liés à la peur de l'étouffement,serait de grande utilité pour aider les patients.

View more comments

Fishing aux BPCO. Carnet rose. Attention. Nous lavions annoncé, cest fait. Nous allons donc clôturer le dossier indigeste de la fusion de la page « La BPCO et moi » et de la page FFAAIR comme nous lavions prévu. Une opération menée en sous-main par des organisations médicales qui veulent sauver ce brave soldat dont 98 % sont des apnéiques du sommeil mais se font appeler des insuffisants respiratoires. Une imposture à la taille du service rendu à des intérêts très particuliers mais loin de celui des BPCO. DÉSABONNEZ-VOUS de cette imposture.
Nous informons donc les BPCO qui iront soutenir ce beau tandem (celui qui est un des grands responsables de vos problèmes au quotidien et qui fait que la BPCO est toujours une inconnue majeure depuis des décennies) que les accès à nos pages Urgence BPCO : France BPCO, o2&Cie urgence BPCO (et une dernière à venir) leur seront coupés. En effet, soutenir ceux qui sont responsable de cette défaillance systémique nest pas judicieux et à la fois irrespectueux du travail très dur que nous assumons depuis des années au profit exclusif des BPCO. 
Tout le monde a maintenant connaissance de cette duperie qui vient doffrir complaisamment un réseau dabonnés (dont ne sait toujours pas de quoi il est fait dailleurs) à une organisation inutile depuis 30 ans mais qui, dès aujourdhui, va revendiquer la visibilité nécessaire qui doit la maintenir institutionnellement comme votre représentation (Avant cette manigance seulement quelques centaines de personnes suivaient leurs élucubrations). Beaucoup dargent dépensé mais pas au service des insuffisants respiratoires dont lécrasante majorité sont des BPCO et pas ailleurs. 
Pour une dernière information, ces gens-là sont tellement sûr de leur valeur quils ont interdit depuis des années leur accès sociaux à lensemble des dirigeants France BPCO et o2&Cie Urgence BPCO. Un beau travail de fond... 
Faites votre choix, nous avons fait le nôtre. 
P.S: bien évidemment chacun est libre de soutenir qui il veut, mais devant une telle ESCROQUERIE nous serons désormais très vigilants. Si quelquun est bloqué sur notre réseau à tort, il pourra toujours le faire savoir via cette adresse email : info.francebpco@gmail.com 
Quant aux abonnés de cette belle page insuffisante, des 15.OOO abonnés revendiqués, 12.000 avaient été achetés sur le réseau social du temps où cela était encore possible. 
Bonne continuation à tous.

Fishing aux BPCO. Carnet rose. Attention. Nous l'avions annoncé, c'est fait. Nous allons donc clôturer le dossier indigeste de la fusion de la page « La BPCO et moi » et de la page FFAAIR comme nous l'avions prévu. Une opération menée en sous-main par des organisations médicales qui veulent sauver ce brave soldat dont 98 % sont des apnéiques du sommeil mais se font appeler des ''insuffisants respiratoires''. Une imposture à la taille du service rendu à des intérêts très particuliers mais loin de celui des BPCO. DÉSABONNEZ-VOUS de cette imposture.
Nous informons donc les BPCO qui iront soutenir ce beau tandem (celui qui est un des grands responsables de vos problèmes au quotidien et qui fait que la BPCO est toujours une inconnue majeure depuis des décennies) que les accès à nos pages Urgence BPCO : France BPCO, o2&Cie urgence BPCO (et une dernière à venir) leur seront coupés. En effet, soutenir ceux qui sont responsable de cette défaillance systémique n'est pas judicieux et à la fois irrespectueux du travail très dur que nous assumons depuis des années au profit exclusif des BPCO.

Tout le monde a maintenant connaissance de cette duperie qui vient d'offrir complaisamment un réseau d'abonnés (dont ne sait toujours pas de quoi il est fait d'ailleurs) à une organisation inutile depuis 30 ans mais qui, dès aujourd'hui, va revendiquer la ''visibilité'' nécessaire qui doit la maintenir ''institutionnellement'' comme votre représentation (Avant cette manigance seulement quelques centaines de personnes suivaient leurs élucubrations). Beaucoup d'argent dépensé mais pas au service des insuffisants respiratoires dont l'écrasante majorité sont des BPCO et pas ailleurs.
Pour une dernière information, ces gens-là sont tellement sûr de leur ''valeur'' qu'ils ont interdit depuis des années leur accès sociaux à l'ensemble des dirigeants France BPCO et o2&Cie Urgence BPCO. Un beau travail de fond...
Faites votre choix, nous avons fait le nôtre.
P.S: bien évidemment chacun est libre de soutenir qui il veut, mais devant une telle ESCROQUERIE nous serons désormais très vigilants. Si quelqu'un est bloqué sur notre réseau à tort, il pourra toujours le faire savoir via cette adresse email : info.francebpco@gmail.com
Quant aux abonnés de cette belle page insuffisante, des 15.OOO abonnés revendiqués, 12.000 avaient été achetés sur le réseau social du temps où cela était encore possible.
Bonne continuation à tous.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Faites passer le message.

Partagé

Partager

Partager

Ptg

Partage

Je me suis desabonnée de la page Ffaair. Je ne trouve pas de page La BPCO et moi. Bref, chassons les parasites et les sansues.

Partagé

DÉSABONNEZ-VOUS!

Ptg

DÉSABONNEZ-VOUS!

Ptg

Hop la désabonner et bloqué 💪

Solidaire avec la BPCO

Partage ok

Désabonné !! Merci à vous !!

J en ai marre de toute ces conneries ,je reste dans mon coin ,avec mon Asthme sévère, BPCO sévère et tumeur maligne non operable du poumons.j ai étais solidaire.

Désabonné

Désabonnée 😉

Ptg38

A chaque stage de réhabilitation à la respiration je côtoie bcp d apnée du sommeil 😡

Ptg 06 et 38

partager 65

De toute façon quand la BPCO et la il faut faire avec et nous connaissons l'issue

Partager

View more comments

Fusion de la page « La BPCO et moi » et de la page FFAAIR*, un dérapage mal contrôlé !
Les BPCO vont devoir bien réfléchir, sur le sujet qui suit.
L’amalgame de la page commerciale « la BPCO et Moi » de l’entreprise pharmaceutique Boehringer-Ingelheim avec celle de la FFAAIR a de quoi surprendre plus d’un patient BPCO ! Son objectif principal est bien de duper les malades. Faire croire qu’une synergie se met en place dans leur intérêt à travers cette manipulation alors qu’il ne s’agit que d’une énième tentative de sauvetage au profit d’intérêts très particuliers est un peu aventureuse. 
Annoncée en grande pompe, cette coopération avait été dénoncée ici en décembre dernier et nous avions prévu de revenir sur le sujet. 
France BPCO ne réagit pas sur une hypothétique concurrence mais, comme toujours, nous défendons les intérêts prioritaires et exclusifs des BPCO.
Une belle entourloupe en perspective !
Pour sauver le soldat FFAAIR, il a été fait appel aux bons et loyaux services d’une société industrielle qui va apporter son réseau d’abonnés, financé depuis des années, pour offrir sur un plateau une « visibilité » digitale à la maison dormante (98 % d’apnéiques du sommeil).
Boehringer a développé une page quelle juge de référence sur la BPCO (une prétention de plus) qui délivre des conseils très ‘’éclairés’’ sur la façon de gérer la BPCO et ses problématiques : pour exemple cette dernière fiche pratique pour une ‘’meilleure gestion du souffle’’, réalisée en ‘’collaboration’’ avec la FFAAIR - Fédération des ‘’Insuffisants Respiratoires’’. Il est temps de faire preuve de plus de sérieux sur le sujet !
Au-delà de l’aspect obscur et de la légalité (il existe des règles très draconiennes en matière de relation entre industriels et patients) d’un tel compagnonnage, certaines organisations médicales pensent donner un nouvel élan à cette maison inutile qui depuis des décennies ne représente qu’elle-même. Une dernière tentative de récupération pour faire perdurer un peu plus une imposture qui coûte cher aux vrais insuffisants respiratoires que sont les BPCO au stade le plus avancé (plus de 90 % des insuffisants respiratoires sont des BPCO toutes pathologies confondues). 
Lorsquun conflit dintérêt de ce genre se produit et quil se construit au détriment des BPCO, il doit être signalé et ce sera le cas à chaque occasion. 
Boehringer- Ingelheim fabrique des produits pour BPCO, quel est l’intérêt de soutenir une telle pseudo ‘’représentation’’ ? Quel rapport entre apnée du sommeil et BPCO ? Cibler volontairement des clients qui n’ont rien à voir avec ses produits serait une première dans le monde du commerce ! 
Soutenir une organisation de malades est louable mais soutenir une organisation qui n’a strictement rien ou presque à voir avec sa dénomination semble un acte de soutien irréfléchi, intéressé, voire téléguidé.
Alors à qui va profiter cette opération de pieds-nickelés et quel est l’intérêt des patients BPCO à cautionner une telle manigance ?
Le stratagème consiste à transférer des milliers d’abonnés qui, s’ils ne refusent pas l’opération en se désabonnant, viendront grossir les rangs des ‘’soutiens’’ de la FFAAIR par ‘’inadvertance’’. Celle-ci pourra faire valoir ainsi une fausse légitimité digitale auprès des malades BPCO. 
En clair, vous êtes BPCO et vous restez abonnés, vous ‘’likez’’, vous commentez, alors vous deviendrez un soutien de cette ‘’belle’’ machinerie qui a pour but d’enfumer encore un peu plus l’horizon des BPCO***. Imaginez un syndicat de médecins dirigés par 98 % de plombiers, quelle légitimité celui-ci aurait de parler au nom des médecins ?
Faire croire que cette organisation de personnes décalées a les capacités de faire avancer l’urgence de la BPCO est un leurre, il s’agit d’un mensonge grossier.
Patients BPCO, en vous laissant abuser ainsi, vous plébisciterez tout simplement ceux qui sont responsables en très grande partie de l’inexistence de la BPCO dans l’espace public et des conséquences graves auxquelles vous devez faire face dans votre quotidien.
À vous de choisir en connaissance de cause entre les malades qui se battent pour vous et ceux qui participent à une imposture historique qui dure depuis des décennies.
Chacun est libre d’aller chercher de l’information où il veut, nous sommes très précis sur le sujet, mais de ‘l’’information’’ divulguée par des gens sans compétences n’a aucun intérêt pour les malades. D’un autre côté, que les équipiers France BPCO se fatiguent et s’astreignent à un travail énorme comme nous l’assumons depuis la création de notre fédération BPCO n’aurait plus d’intérêt si ceux qui devraient soutenir leur organisation, allaient encourager les responsables de leur déshérence.
Un sacré non-sens intellectuel sur lequel nous resterons vigilants et très réactifs. 
France BPCO travaille durement en arrière-plan pour préparer l’avenir proche des BPCO**, alors tenez-bon et ne faites pas le jeu de ce ceux qui veulent à tout prix maintenir la BPCO là où elle se trouve encore, c’est à dire au fond d’un puits, bien à l’abri des yeux des Français. 
Vous voulez exister alors soutenez France BPCO, n’allez pas gonfler les rangs de ceux qui n’ont absolument rien à faire de vous ni aucune connaissance de ce qui vous concerne directement.
*Des informations importantes vont suivre dans les jours qui viennent sur ce qui s’organise depuis des mois en arrière-plan grâce au travail de fond de la direction de France BPCO mais également celui des équipiers o2&Cie Urgence BPCO.
La Plateforme BPCO (représentation globale) sera complète sous peu avec l’arrivée de là 3è branche opérationnelle dédiée la recherche et au développement.
*Source Boehringer. ‘’Le 16 janvier, la page La BCPO et moi va fusionner avec la page Facebook de la FFAAIR - Fédération des Insuffisants Respiratoires. Vous serez alors automatiquement abonnés à la page de la FFAAIR pour suivre leurs publications et leurs actualités. La FFAAIR est une fédération, qui regroupe 51 associations locales et régionales, et qui a pour objectif daméliorer la qualité de vies des insuffisants ou handicapés respiratoires.’’ Toujours le même blablabla institutionnel, toujours le même cantique servi à l’infini. De qui se moque-t-on ?
Petit rappel, le syndrome de l’apnée du sommeil n’est pas une insuffisance respiratoire et deuxièmement, nous serions très intéressés de connaître quels sont ces handicapés respiratoires revendiqués par la FFAAIR… ! Quant à l’amélioration de la vie des BPCO, tout le monde connaît le résultat du travail de cette organisation, inutile de s’étendre plus avant sur le sujet. 
Fermez le ban, il est NUL.
****La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant lasthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas. 
Pour tout savoir sur ce quest la BPCO et ce quelle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3zCKuJYPQ5A6wr_Y461tCWJmov9M_JONP2Ip4iEEqPNFXg2mFBRqZg1Tk

Fusion de la page « La BPCO et moi » et de la page FFAAIR*, un dérapage mal contrôlé !
Les BPCO vont devoir bien réfléchir, sur le sujet qui suit.

L’amalgame de la page commerciale « la BPCO et Moi » de l’entreprise pharmaceutique Boehringer-Ingelheim avec celle de la FFAAIR a de quoi surprendre plus d’un patient BPCO ! Son objectif principal est bien de duper les malades. Faire croire qu’une synergie se met en place dans leur intérêt à travers cette manipulation alors qu’il ne s’agit que d’une énième tentative de sauvetage au profit d’intérêts très particuliers est un peu aventureuse.

Annoncée en grande pompe, cette coopération avait été dénoncée ici en décembre dernier et nous avions prévu de revenir sur le sujet.
France BPCO ne réagit pas sur une hypothétique concurrence mais, comme toujours, nous défendons les intérêts prioritaires et exclusifs des BPCO.

Une belle entourloupe en perspective !
Pour sauver le soldat FFAAIR, il a été fait appel aux bons et loyaux services d’une société industrielle qui va apporter son réseau d’abonnés, financé depuis des années, pour offrir sur un plateau une « visibilité » digitale à la maison dormante (98 % d’apnéiques du sommeil).
Boehringer a développé une page quelle juge de référence sur la BPCO (une prétention de plus) qui délivre des conseils très ‘’éclairés’’ sur la façon de gérer la BPCO et ses problématiques : pour exemple cette dernière fiche pratique pour une ‘’meilleure gestion du souffle’’, réalisée en ‘’collaboration’’ avec la FFAAIR - Fédération des ‘’Insuffisants Respiratoires’’. Il est temps de faire preuve de plus de sérieux sur le sujet !

Au-delà de l’aspect obscur et de la légalité (il existe des règles très draconiennes en matière de relation entre industriels et patients) d’un tel compagnonnage, certaines organisations médicales pensent donner un nouvel élan à cette maison inutile qui depuis des décennies ne représente qu’elle-même. Une dernière tentative de récupération pour faire perdurer un peu plus une imposture qui coûte cher aux vrais insuffisants respiratoires que sont les BPCO au stade le plus avancé (plus de 90 % des insuffisants respiratoires sont des BPCO toutes pathologies confondues).

Lorsqu'un conflit d'intérêt de ce genre se produit et qu'il se construit au détriment des BPCO, il doit être signalé et ce sera le cas à chaque occasion.
Boehringer- Ingelheim fabrique des produits pour BPCO, quel est l’intérêt de soutenir une telle pseudo ‘’représentation’’ ? Quel rapport entre apnée du sommeil et BPCO ? Cibler volontairement des clients qui n’ont rien à voir avec ses produits serait une première dans le monde du commerce !
Soutenir une organisation de malades est louable mais soutenir une organisation qui n’a strictement rien ou presque à voir avec sa dénomination semble un acte de soutien irréfléchi, intéressé, voire téléguidé.
Alors à qui va profiter cette opération de pieds-nickelés et quel est l’intérêt des patients BPCO à cautionner une telle manigance ?
Le stratagème consiste à transférer des milliers d’abonnés qui, s’ils ne refusent pas l’opération en se désabonnant, viendront grossir les rangs des ‘’soutiens’’ de la FFAAIR par ‘’inadvertance’’. Celle-ci pourra faire valoir ainsi une fausse légitimité digitale auprès des malades BPCO.
En clair, vous êtes BPCO et vous restez abonnés, vous ‘’likez’’, vous commentez, alors vous deviendrez un soutien de cette ‘’belle’’ machinerie qui a pour but d’enfumer encore un peu plus l’horizon des BPCO***. Imaginez un syndicat de médecins dirigés par 98 % de plombiers, quelle légitimité celui-ci aurait de parler au nom des médecins ?
Faire croire que cette organisation de personnes décalées a les capacités de faire avancer l’urgence de la BPCO est un leurre, il s’agit d’un mensonge grossier.

Patients BPCO, en vous laissant abuser ainsi, vous plébisciterez tout simplement ceux qui sont responsables en très grande partie de l’inexistence de la BPCO dans l’espace public et des conséquences graves auxquelles vous devez faire face dans votre quotidien.
À vous de choisir en connaissance de cause entre les malades qui se battent pour vous et ceux qui participent à une imposture historique qui dure depuis des décennies.

Chacun est libre d’aller chercher de l’information où il veut, nous sommes très précis sur le sujet, mais de ‘l’’information’’ divulguée par des gens sans compétences n’a aucun intérêt pour les malades. D’un autre côté, que les équipiers France BPCO se fatiguent et s’astreignent à un travail énorme comme nous l’assumons depuis la création de notre fédération BPCO n’aurait plus d’intérêt si ceux qui devraient soutenir leur organisation, allaient encourager les responsables de leur déshérence.
Un sacré non-sens intellectuel sur lequel nous resterons vigilants et très réactifs.

France BPCO travaille durement en arrière-plan pour préparer l’avenir proche des BPCO**, alors tenez-bon et ne faites pas le jeu de ce ceux qui veulent à tout prix maintenir la BPCO là où elle se trouve encore, c’est à dire au fond d’un puits, bien à l’abri des yeux des Français.
Vous voulez exister alors soutenez France BPCO, n’allez pas gonfler les rangs de ceux qui n’ont absolument rien à faire de vous ni aucune connaissance de ce qui vous concerne directement.

*Des informations importantes vont suivre dans les jours qui viennent sur ce qui s’organise depuis des mois en arrière-plan grâce au travail de fond de la direction de France BPCO mais également celui des équipiers o2&Cie Urgence BPCO.
La Plateforme BPCO (représentation globale) sera complète sous peu avec l’arrivée de là 3è branche opérationnelle dédiée la recherche et au développement.

*Source Boehringer. ‘’Le 16 janvier, la page "La BCPO et moi" va fusionner avec la page Facebook de la FFAAIR - Fédération des Insuffisants Respiratoires. Vous serez alors automatiquement abonnés à la page de la FFAAIR pour suivre leurs publications et leurs actualités. La FFAAIR est une fédération, qui regroupe 51 associations locales et régionales, et qui a pour objectif d'améliorer la qualité de vies des insuffisants ou handicapés respiratoires.’’ Toujours le même blablabla institutionnel, toujours le même cantique servi à l’infini. De qui se moque-t-on ?
Petit rappel, le syndrome de l’apnée du sommeil n’est pas une insuffisance respiratoire et deuxièmement, nous serions très intéressés de connaître quels sont ces handicapés respiratoires revendiqués par la FFAAIR… ! Quant à l’amélioration de la vie des BPCO, tout le monde connaît le résultat du travail de cette organisation, inutile de s’étendre plus avant sur le sujet.
Fermez le ban, il est NUL.

****La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant l'asthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas.
Pour tout savoir sur ce qu'est la BPCO et ce qu'elle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3zCKuJYPQ5A6wr_Y461tCWJ...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

👏👏👏👏

Qu'ils prennent autres places 😡🙏

Quand une entreprise (pharmaceutique qui plus est) "s'associe" à une association dont l'objet est de défendre les intérêts des personnes atteintes d'une pathologie, il y a conflit d'intérêt.

Oui, il faut être très vigilant car le profit financier passe avant le bien des malades qui continuent à mourir les uns après les autres. C'est triste de voir ça en 2023 ! Ne soyons pas dupes ....

Je partage et vous invite à en faire autant. Il s'agit de notre santé et de manigances pour mieux l'exploiter.

Bravo pour votre analyse.

C'est tout à fait ça, exploiter les Bpco

Ils essayent de nous duper 😠soyons vigilants

"Le milieu de la big pharma est encore plus corrompu que le milieu immobilier" ... un certain professeur récemment mis en retraite

Je viens d'aller vérifier, je ne suis pas abonné chez eux et par contre je ne savais pas qu'il existait des patients experts 🙃🤪....

Tout mon soutien À BPCO Fédération France BPCO, je partage

Je vois qu'il y a de l'ambiance sur les pages d'information BPCO !! Nous sommes pas prêt de respirer !! 😁 !! ....Allez je vais faire un peu de tapis, mon stade 4 et mon sévère majeur emphyseme n'en seront que neutralisés....

Solidaire à BPCO Fédération France BPCO✊

Mon chéri est décédé il y a cinq mois de cette maladie

Je partage et vous encourage

Mon mari BPCO decede d une embolie pulmonaire 8 jours apres vaccination covid

J'ai une BPCO..PAS facile à gérer....

On ne se sent pas souvent compris avec cette fichue maladie 😪

Pour rire, ce matin sur cette bonne page de Boehringer : ''Étant membre de cette page Facebook, vous serez alors automatiquement abonnés à la page de la FFAAIR pour suivre leurs publications et leurs actualités. Vous pourrez ainsi continuer à vous informer sur les maladies respiratoires et échanger avec d'autres patients !''. Tant d'informations et tant de choses réalisées et nous ne le savions pas??? LOL.

Étant donné l'appui ignorant de BPCO à ce stratagème pour faire survivre une imposture, France BPCO annonce que ceux-ci seront systématiquement désabonnés de la page de notre fédération dès lundi. Se battre pour ceux qui sont responsables du naufrage de la BPCO est le comble du comble. À vous de décider maintenant. P.S: pour votre information, dès le début de l'existence de France BPCO, tous nos dirigeants étaient bannis directement de cette ''grande'' page ''la bpco et moi''. Sans doute Boehringer voulait protéger de toute remarque ses ''informations'' sur la BPCO. Comme quoi, l'assurance de cette belle œuvre n'était déjà pas dénuée d'ambitions particulières.

Je comprends rien

je lis : passage d'un corps solide à l'état liquide sous l'action de la chaleur ? prenons exemple dans la nature : un bloc de charbon = cendres .... 1 lingot = liquide (mais combien de temps ?) - 1 volcan ? - quand un corps solide devient liquide, brûle t'il tout sur son passage ? pour qu'il reste liquide, il faut que la combustion soit continue ..... maintenant, le verre ? sa fragilité ..... solide - liquide - malléable - fragile . qui a d'autres idées ?

dommage

View more comments

BPCO*. Depuis des décennies, tout a été tronqué ou presque à propos de lexistence de la BPCO comme ce qui peut évoquer lexistence réelle des malades, leurs contraintes, leurs souffrances, leurs relations avec le monde médical, paramédical et institutionnel, leurs ressentis et leurs exigences véritables. 
Des décennies danonymat ont couvert le son de ce quattendent en urgence les BPCO et lÉtat qui ne prend toujours pas la mesure de ce qui pèse sur des millions dindividus dont les deux tiers de plus de 5 millions font partie de la vie active. 
Face à un mur médiatique opaque, face à l’indifférence et au déni, l’étude de cas et la divulgation des résultats à grandes échelle sont devenus impératifs et surtout réalisables par les BPCO eux-mêmes.
Stéréotypés, stigmatisés, même remplacés ou imités par des gens qui parlent en ‘’leur nom’’ répétant bêtement des poncifs éculés, les BPCO vont pouvoir participer dès le début dannée à des séries de sondages très importants. 
Ils seront le moyen pour des milliers de patients de faire valoir leurs griefs, leurs attentes, leurs urgences. 
France BPCO va restituer la première vague de résultats début janvier auquel des centaines de personnes ont participé en 2022. 
Il serait important que tous les spectateurs apathiques, aphones et distants du drame que vivent les BPCO, enregistrent bien ce qui apparaitra dans nos colonnes. 
Les vrais commentaires en phase avec la réalité du quotidien des malades seront ici et pas ailleurs. Il est temps que les chiffres et la physionomie des victimes de la BPCO apparaissent au grand jour, loin des rapports fantasques et décalés que la littérature sert en pâture aux analystes et aux commentateurs professionnels comme aux journalistes.
À vous BPCO de prendre la parole prochainement, votre voix se fera entendre ici, publiquement, à la vue de tous, sur le réseau national de ceux qui étouffent en permanence et qui devrons être enfin entendus par lensemble des décideurs institutionnels, administratifs, politiques et bien évidemment des instances médicales, celles-là mêmes qui veulent encore, invariablement, ignorer que France BPCO représente la force principale des BPCO. 
À suivre en 2023, soit dans quelques semaines pour la première édition de sondage 100% BPCO. 100% patients BPCO. 100% dans l’intérêt des BPCO.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant lasthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas. 
Pour tout savoir sur ce quest la BPCO et ce quelle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR10ITAAI7cwqmpO2BBSTd8ualo1EZNi7qU9C7Wzh838mjlt1O2uo8vzh7Q

BPCO*. Depuis des décennies, tout a été tronqué ou presque à propos de l'existence de la BPCO comme ce qui peut évoquer l'existence réelle des malades, leurs contraintes, leurs souffrances, leurs relations avec le monde médical, paramédical et institutionnel, leurs ressentis et leurs exigences véritables.

Des décennies d'anonymat ont couvert le son de ce qu'attendent en urgence les BPCO et l'État qui ne prend toujours pas la mesure de ce qui pèse sur des millions d'individus dont les deux tiers de plus de 5 millions font partie de la vie active.

Face à un mur médiatique opaque, face à l’indifférence et au déni, l’étude de cas et la divulgation des résultats à grandes échelle sont devenus impératifs et surtout réalisables par les BPCO eux-mêmes.

Stéréotypés, stigmatisés, même remplacés ou imités par des gens qui parlent en ‘’leur nom’’ répétant bêtement des poncifs éculés, les BPCO vont pouvoir participer dès le début d'année à des séries de sondages très importants.
Ils seront le moyen pour des milliers de patients de faire valoir leurs griefs, leurs attentes, leurs urgences.
France BPCO va restituer la première vague de résultats début janvier auquel des centaines de personnes ont participé en 2022.

Il serait important que tous les spectateurs apathiques, aphones et distants du drame que vivent les BPCO, enregistrent bien ce qui apparaitra dans nos colonnes.
Les vrais commentaires en phase avec la réalité du quotidien des malades seront ici et pas ailleurs. Il est temps que les chiffres et la physionomie des victimes de la BPCO apparaissent au grand jour, loin des rapports fantasques et décalés que la littérature sert en pâture aux analystes et aux commentateurs professionnels comme aux journalistes.

À vous BPCO de prendre la parole prochainement, votre voix se fera entendre ici, publiquement, à la vue de tous, sur le réseau national de ceux qui étouffent en permanence et qui devrons être enfin entendus par l'ensemble des décideurs institutionnels, administratifs, politiques et bien évidemment des instances médicales, celles-là mêmes qui veulent encore, invariablement, ignorer que France BPCO représente la force principale des BPCO.

À suivre en 2023, soit dans quelques semaines pour la première édition de sondage 100% BPCO. 100% patients BPCO. 100% dans l’intérêt des BPCO.

*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant l'asthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas.
Pour tout savoir sur ce qu'est la BPCO et ce qu'elle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR10ITAAI7cwqmpO2BBSTd8ua...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Bravo et merci de votre soutien

Je ne suis pas une B.P.C.O. , je suis une personne atteinte de B.P.C.O.

Je suis asthmatique instable sévère et b.p.c.o. stade 2.... difficile quand on est incomprise par ses proches déjà et certains médecins

Tellement dure à vivre cette maladie,,,,,,,,on ne parle pas de nous les malades,,,,,,,c'est bien trop chiant les malades,,,,,,, merci à ceux qui nous soutiennent ❤

Merci de votre soutien, bravo à vous

Je vais suivre donc...🧐

BPCO sévèr😔e

BPCO stade 4. VNI et oxygène depuis des lustres. Alitée, plus possible de faire quoi que ce soit.

Je suis étonnée de ne plus avoir de message de BPCO Fédération France BPCO, ni de la responsable des réseaux ! Dans tous les cas, je ne soutiendrais pas la plupart des organisations médicales.

View more comments

Lorsquun conflit dintérêt se produit et quil se produit au détriment des BPCO, il doit être signalé. Celui-ci est piloté par une société commerciale à la demande dune organisation médicale et au profit dune pseudo représentation de BPCO . 
Les BPCO devront sous peu choisir entre se battre avec France BPCO ou soutenir ceux qui depuis des décennies sont responsable en grande partie de la situation catastrophique de la BPCO qui en est toujours depuis plus de 50 ans à lère de la préhistoire. 
À suivre sous peu.

Lorsqu'un conflit d'intérêt se produit et qu'il se produit au détriment des BPCO, il doit être signalé. Celui-ci est piloté par une société commerciale à la demande d'une organisation médicale et au profit d'une pseudo représentation de BPCO .
Les BPCO devront sous peu choisir entre se battre avec France BPCO ou soutenir ceux qui depuis des décennies sont responsable en grande partie de la situation catastrophique de la BPCO qui en est toujours depuis plus de 50 ans à l'ère de la préhistoire.
À suivre sous peu.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

La plus part des bpco ont déjà du mal à se battre contre leur maladie Vous pensez qu il ont la tête ou le temps de rentrée dans une gué guerre de de fédérations Pour l instant nous pouvons compter que sur les petites associations qui propose des choses sur le terrain avec des activités physiques adaptés Et il y a beaucoup de patients qui s investisse en tant que patient ressources au sein des hôpitaux Je ne suis ni pour l un ni pour l autre Nous voulons du concret Pas que des paroles Cela fait 5 ans que je suis différente grosse association et il y a pas grand chose au bout Je ne vois que des conflits Et pour nous bpco je ne crois pas que cela et bon pour nous Bon week-end à tous

Ils y’a de plus en plus de BPCO et malheureusement l état fait rien . Il faudrait que le gouvernement donne des grosses enveloppe pour avancer mais ils préfère dépenser dans conneries .

Pas surprise, trop d'egos dans certains groupes. Dommage. Mais, nous patients, sommes perdus

Il faudrait que les profiteurs soient dénoncés pour qu'enfin la vraie recherche médicale soit mise en place . Trop peu de moyens . L'inserm, par exemple travaille mais demande plus de moyens financiers. .....

Je suis BPCO est solidaire le combat trop fatiguant pour moi pour nous

Bonjour. Moi aussi

Marie-Laure Zingarelli-Motteau Madame, nous allons vous répondre mais dans l'attente de cela sachez déjà et puisque vous mettez en avant Philippe Poncet comme éventuelle source à problèmes pour les BPCO (il interviendra sans doute directement au bon moment comme d'habitude), nous devons vous rappeler ceci. Philippe Poncet n'est pas ''l'admin'' d'un groupe, il est président de 3 organisations qui ont un rôle, des responsabilités juridiques et financières. Il est aussi, le premier à s'être élevé contre la mainmise de quelques organisations dites représentatives au détriment des BPCO. Il est également la vitrine avec son équipe o2&Cie de ce que peut faire valoir la BPCO dans les médias. Il est celui qui a permis à certains professionnels de commencer à être entendus en les emmenant jusqu'à l'Élysée. Il est aussi celui qui a constitué une large équipe pour créer la fédération nationale des BPCO et qui intervient maintenant au premier rang de ce qui se déroule en arrière-plan au profit des BPCO. Etc. Il y a tellement à dire sur le sujet que ce petit discours méprisant réduisant un travail colossal à la ''gestion'' d'un simple groupe ce qu'il a entreprit avec ses équipes quelles qu'elles soient est assez navrant. Vous aurez remarqué madame Zingarelli que malgré le fait que vous ayez passé beaucoup de temps dans les groupuscules, auxquels vous faites références, à vomir sur tout ce qui a été entrepris par ses organisations et lui en particulier, vous êtes encore accepté ici pour vous exprimer. Ce n'est pas le cas de tous les BPCO, dirigeants de o2&Cie ou de France BPCO qui ont porte-close dans certaines institutions ou dans les réseaux obscurs que l'on ne citera pas, sans doute, tellement fières de du ''travail'' qu'elles fournissent pour les BPCO pour ne pas prendre le risque que l'expression se fasse librement. À couvert c'est plus facile mais, au final, le président de France BPCO éclairera votre lanterne sous peu. très cordialement. Nous laissons donc les abonnés de la page France BPCO vous répondre s'ils le souhaitent en attendant.

Il y aura début janvier des informations très précises sur le sujet et les conséquences que peuvent engendrer parfois l'ignorance sur laquelle certains essaient de surfer en fonction de leurs intérêts particulier au détriment de celui des BPCO. À suivre.

Vos propos Madame zingarelli-Motteau sont déplorables. N’auriez vous pas de la jalousie envers Philippe Poncet qui ne se ménage pas pour faire connaître notre maladie ce qui n’est pas le cas de votre association sauf si j’ai manqué des épisodes? Quelles sont les actions que vous avez faites pour les BPCO? Je souhaiterais volontiers les connaître. A ma connaissance aucune sauf si vous me prouvez le contraire. Heureusement que Philippe Poncet se bat pour nous ce qui n’est pas votre cas. Votre association a toujours été silencieuse et n’a pas fait avancer et connaître les problèmes des BPCO. Donc je ne perdrai pas davantage de temps à échanger avec vous vu que vous ignoriez notre maladie en restant dans l’immobilisme total. Et vous osez nous donner des leçons? J’aurais honte à votre place. Je n’échangerai pas davantage avec vous car vous êtes d’une totale ignorance qui ne cherchez pas à faire avancer et faire connaître et reconnaître la BPCO. C’est affligeant. Il s’est souhaitable de ne plus vous entendre ou vous lire.

Moi personnellement, je remercie Monsieur Philippe Poncet qui se bat pour notre maladie et nous prouve par ses débats sportifs , courses, vélo etc...qu il est bien engagé pour notre cause dont on parle si peu 😰

View more comments

BPCO*. Un point sur lactualité France BPCO ce mardi 13 décembre à 14h en visio. Les dernières infos à jour. Attention, ce nouveau rendez-vous digital comprendra un nombre dinvités limité à une centaine environ. Suivez ce lien pour participer:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSerhH1Wg3UtGnG27p2Y_sjnBXCzr2Q2jSEt1IiN8o211Oqc_Q/viewform?usp=pp_url
Il sagit du second point visio lancé par notre fédération et elle intervient à un moment particulier.
Où en sommes-nous brièvement, quels sont les besoins actuels et à court terme de la fédération ? Et bien évidemment un retour sera fait sur les précisions et imprécisions étalées dans les médias ces jours-ci à propos déventuelles coupures délectricité. 
Mais plus encore que ce problème éventuel, il sagit de faire le point sur les moyens mis en place, en règle générale dans ce cas de figure. On saperçoit là encore  que lignorance sur la plus importante maladie respiratoire en volume et en dégâts provoque, si ce nest le déni, des réactions confuses voire inutiles. 
En face de cette défaillance générale, il y plus de 5 millions de vies en France déjà affectées par cette grave affection et nous savons aujourdhui quun tiers au moins des patients, dès le stade primaire de la maladie glisse doucement et surement vers le stade de sévérité extrême (stade 3 et 4) dune façon systématique.
Préserver les vies des BPCO reste un grand combat permanent.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant lasthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas. 
Pour tout savoir sur ce quest la BPCO et ce quelle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3KC77vxE5YPT7q3nJ9uyoYQwz6eknz0tHcIKXcDael4iyhs3u5lfNt4Hs

BPCO*. Un point sur l'actualité France BPCO ce mardi 13 décembre à 14h en visio. Les dernières infos à jour. Attention, ce nouveau rendez-vous digital comprendra un nombre d'invités limité à une centaine environ. Suivez ce lien pour participer:
docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSerhH1Wg3UtGnG27p2Y_sjnBXCzr2Q2jSEt1IiN8o211Oqc_Q/viewform?usp=p...
Il s'agit du second point visio lancé par notre fédération et elle intervient à un moment particulier.
Où en sommes-nous brièvement, quels sont les besoins actuels et à court terme de la fédération ? Et bien évidemment un retour sera fait sur les précisions et imprécisions étalées dans les médias ces jours-ci à propos d'éventuelles coupures d'électricité.
Mais plus encore que ce problème éventuel, il s'agit de faire le point sur les moyens mis en place, en règle générale dans ce cas de figure. On s'aperçoit là encore que l'ignorance sur la plus importante maladie respiratoire en volume et en dégâts provoque, si ce n'est le déni, des réactions confuses voire inutiles.
En face de cette défaillance générale, il y plus de 5 millions de vies en France déjà affectées par cette grave affection et nous savons aujourd'hui qu'un tiers au moins des patients, dès le stade primaire de la maladie glisse doucement et surement vers le stade de sévérité extrême (stade 3 et 4) d'une façon systématique.
Préserver les vies des BPCO reste un grand combat permanent.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant l'asthme par exemple plus bénin dans la majorité des cas.
Pour tout savoir sur ce qu'est la BPCO et ce qu'elle représente pour les malades, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3KC77vxE5YPT7q3nJ9uyoYQ...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

C'est le jour de mon anniversaire. Peut être un bon présage ?

Oui cette maladie fait beaucoup de dégâts et est vraiment ignorée

Vous aviez disparu des réseaux sociaux ? J'y pensais avant hier...

Bonjour, J'ai un rendez-vous téléphonique important, le même jour, à la même heure. Si le groupe n'est pas complet, je peux vous rejoindre si l'entretien ne se prolongé pas trop. Est-ce possible ? Auquel cas je m'inscrirai. Bonne soirée à toutes et tous.

Bonjour, Désolée, impossible pour moi de participer à ce rendez-vous, j'ai des EFR â la même heure. Prenez soin de vous, bonne journée.

Quelqu'un peut me renseigner sur la pose de valves,??? Par avance merci bon match ⚽⚽⚽

Je suis areinte d une maladie pulmonaires et que personne ne peut me dire une sarcoidose elle me détruit au fur du temps le professeur docteur walle de Paris m'a dit que cette maladie et rare pouvez me dire pourquoi merci

Jacque Line 🥰

Je viens de m inscrire

Bonjour, je suis prête à me connecter mais je n’ai pas reçu de lien pour accéder à la visio ? Merci à vous de me dire les modalités d'accès ?

ATTENTION. Dernières inscriptions pour la visio demain: ''actualités'' jusqu'à midi demain maximum. Bonne soirée.

Puis-je m inscrire pour la visio demain "actualités"

Mais je viens de voir que cette visio est déjà passée 😱

View more comments

BPCO*. Coupures éventuelles délectricité cet hiver. Nous attendons certaines informations avant dintervenir ici et vous donner les dernières informations. Beaucoup de choses sont dites, souvent tout et son contraire. 
En attendant, vous pouvez apporter vos témoignages ici aujourdhui sur ce que lon vous propose ici et là. Pour rappel, la BPCO souffre dune telle défaillance systémique que lorsqu’une crise pointe son nez, personne ou presque ne sait ce quil est souhaitable de faire pour les patients. Quant à la réalité de la vie des BPCO sous o2, cest la méconnaissance totale qui prédomine. Quand on ne connait pas une pathologie, on ne sait pas qui sont les malades et ce quils vivent, en conséquence, on ignore totalement leurs besoins en cas durgence. Vous pouvez remercier pour cette déficience grave toutes celles et ceux qui vous disent avoir tout fait depuis des décennies. certains se gargarisent ici et là de leur savoir ou de leur travail pour les BPCO mais le résultat est nul partout ou un BPCO peut regarder. Alors attention aux mirages et restez concentré. 
France BPCO est bien la seule organisation capable de faire avancer réellement les choses pour les malades, alors apportez votre soutien là ou il est nécessaire. 
Lisez bien ce qui suit.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant lasthme par exemple. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO :
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3WyVcKgN-GAcJCjITuisVAAcZD_768j9NqRp51nFwUd9hg-otvKQ1kJEU

BPCO*. Coupures éventuelles d'électricité cet hiver. Nous attendons certaines informations avant d'intervenir ici et vous donner les dernières informations. Beaucoup de choses sont dites, souvent tout et son contraire.
En attendant, vous pouvez apporter vos témoignages ici aujourd'hui sur ce que l'on vous propose ici et là. Pour rappel, la BPCO souffre d'une telle défaillance systémique que lorsqu’une crise pointe son nez, personne ou presque ne sait ce qu'il est souhaitable de faire pour les patients. Quant à la réalité de la vie des BPCO sous o2, c'est la méconnaissance totale qui prédomine. Quand on ne connait pas une pathologie, on ne sait pas qui sont les malades et ce qu'ils vivent, en conséquence, on ignore totalement leurs besoins en cas d'urgence. Vous pouvez remercier pour cette déficience grave toutes celles et ceux qui vous disent avoir tout fait depuis des décennies. certains se gargarisent ici et là de leur savoir ou de leur travail pour les BPCO mais le résultat est nul partout ou un BPCO peut regarder. Alors attention aux mirages et restez concentré.
France BPCO est bien la seule organisation capable de faire avancer réellement les choses pour les malades, alors apportez votre soutien là ou il est nécessaire.
Lisez bien ce qui suit.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant l'asthme par exemple. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3WyVcKgN-GAcJCjITuisVAA...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

bonjour,moi je devais recevoir un courrier a remplir et a faire remplir par mon medecin traitant ca fait 10jours toujours rien recu.je les ai rappele on m'a dit que l'on me rappelerai.je suis sous extracteur electrique 24h sur 24.pour sortir 2 petites batteries avec l'inogen.et pour finir j'ai la vni la nuit et un peu l'apres midi.

il est vrai que les coupures le courant vont nous compliquer la vie pour se qui est des extracteurs d'oxygène

A qui ont demande pour ne pas être coupé mon mari bpco stade 4 avec emphysème cancer de la gorge oxygène 4

Les informations viendront en fin de journée. Il faut également additionner au problème de l'oxygène le fonctionnement des VNI.

Cc,bonjour, moi-même, sous oxygène, 24/24,où dois-je, m'adresser pour prévenir de mon andicap ?

Merci pour votre gentillesse sa fait du bien de voire des gens comme vous qui se rendent compte de la situation merci

Pour l,instant j,ai ymogene donc j,utiliserai au besoin,pas top mais dépanné,courage à tous

Partagé auprès des patients BPCO

Bonjour, Dossier Ars fait. La dame qui s en occupe m a même téléphoné pour que je me presse à le faire. Encore des gens sérieux ouf ! Le prestataire m'a laissé une bouteille au cas où car il est à 2h30 de mon domicile. Inogen et cct. Suis à 5/6l. Plus ARV. Courage à tous. Bises

Depui que je suis sous oxygène j'ai une bouteille en instance près à l'emploi.

Bonjour moi j ai un inogen one je suis à 1 l donc si les coupures ne sont pas la nuit j arriver à gérer vu que j ai 2 batterie mais je croise les doigts qui et pas coupure

J ai fait les démarches ars à pris note à prévenu edf qui m à ecrit en me disant que c était à moi de prévoir une autre source d alimentation pour mes appareil respiratoire genre groupe electrogene

Ben je suis presque contente d'être sous oxygène liquide.......j'ai pas besoin d'électricité......

Mon correspondant de chez Enedis connaissant mes problèmes de BPCO sous oxygène 24 h sur 24 m'a téléphoné ce jour pour savoir si les coupures électriques à venir me poseront des soucis ... j'ai été étonné de tant de bienveillance de la part de mon fournisseur d'électricité .

Bjr renseignements pris auprès de mon prestataire qui me dit que " au pire des cas " les coupures seraient de 18 à 20 heures A voir

J ai téléchargé un Cerfa en 5 exemplaire + 1 notice sur le site de l'Ars de notre région. Une fois remplie, il fallait rajouter un certificat médical et leur envoyer le tout. Rapidement, on me répond que ce simple certificat n edt pas conforme aux attentes. Il faut télécharger un autre Cerfa spécifique. J appelle l ARS. Réponse : de toute façon, votre mari n est pas la cible pour être inscrit sur ce fichier. Seules les personnes en lit médicalisés sous oxy et les personnes intubées sont concernées. Dossier clos. La personne m a expliqué que le formulaire et sa notice manquaient de précisions et incitaient un grand nombre de personne pour rien. Le deuxième feuillet cerfa pour le certificat médical ne me sera donc pas envoyé. Heureusement que nous savons anticiper les potentielles situations de crise et que l on n attend pas après les administrations saturées d inexactitudes et de méconnaissance.

Je pense qu’il faut avant tout vérifier auprès de votre mairie que vous êtes inscrit sur la liste des personnes vulnérables. Personnellement j’ai beaucoup plus peur d’une coupure due aux intempéries dans être prévenue. C’est pour ça que j’ai 2 bombones de secours. De plus j’ai encore les anciennes prises de téléphone j’ai acheté un téléphone filaire qui fonctionne sans électricité sur ma ligne fixe. Pour les vni j’ai cru comprendre que les coupures étaient en journée donc pas de stress.

Attention aux messages trop personnels, il y a des règles concernant la gestion de l'administration de l'oxygène et tout ne va pas de même pour tout le monde.

🙏

Nous c est le fournisseur d oxygène qui nous ont écrit pour leur dire combien de machine dépend ma mère pour que eux le transmette à edf.

🥵🥵🥵🥵

Bonjour à tous, voici le lien pour effectuer les démarches et les formulaires à remplir. Pour info, "les documents dûment renseignés sont instruits par l’ARS Grand Est". www.grand-est.ars.sante.fr/patient-haut-risque-vital-soyez-informe-en-cas-de-coupure-electrique

c'est pris sur Internet

Je ptg car je suis de tout mon cœur avec vous

Et moi je fais laerosol tous le jour il faut faire quoi ont est pas concerné

View more comments

France BPCO*** est partenaire du Tour BPCO* o2&Cie Urgence BPCO. Lisez et écoutez bien ce qui suit pour prendre la mesure de ce Tour hors de toutes normes et comprendre pourquoi il est doublement important pour tout le monde (rendez-vous
sur la page o2&Cie). Voici un cours extrait de l'intervention du médecin coordinateur de l’équipe de Philippe Poncet lors d’une des soirées** Tour BPCO qui se tiennent après chaque arrivée d’étape. Le docteur Jean-Jacques Roux raconte une anecdote suite à une rencontre avec un BPCO lors d’une repas o2&Cie (un ami de Philippe Poncet décédé quelques jours après, épuisé). La triste réalité de la vie d’un BPCO. Plus explicite, il n’y a pas ! ! !

Partagez, faites partager y compris à l’ensemble du réseau médical et paramédical, partagez également en direction de vos réseaux relationnels pour que chacun comprenne les choix que doivent faire régulièrement les BPCO dans leur vie quotidienne comme manger ou respirer !!!
Ceci est juste un des très nombreux exemples de ce à quoi nous avons à faire face quand plus de 5 millions d'individus sont victimes une défaillance sanitaire systémique qui dure depuis près de 50 ans.
Jusqu’à quand faudra-t-il encore supporter tout cela ?
BPCO, rejoignez France BPCO, supportez o2&Cie et BATTEZ-vous pour que ça change en urgence.

*Le Tour BPCO se déroule sur les routes de France mais aussi à l’international. Il est le porte-parole visuel et le lanceur d’alerte publique via ses opérations sportives de très haut niveau. L’équipe o2&Cie gère ce Tour depuis des années et permet
également des rencontres thématiques sur les étapes avec les professionnels, pneumologues et médecins généralistes. Suivez les informations sur la page sociale o2&Cie Urgence BPCO.
** Les soirées Tour BPCO sont l’occasion d’échanger avec les
professionnels sur divers sujets, le sport et les défis hors-normes étant la base de la discussion mais cela va souvent plus loin lors de ces rencontres car l’expérience unique de cette équipe o2&Cie intéresse de plus en plus et de plus en plus de médecins participent à cet évènement.
Les seuls NON PARTICIPANTS (et pas intéressés du tout-sans doute ont-ils mieux à proposer...) depuis le départ de l’aventure o2&Cie ce sont les représentants des institutions médicales (notamment de la pneumologie) qui lorsqu’ils voient passer le train o2&Cie dans les médias lui tourne le dos depuis 10 ans. Drôle de pied de nez de ceux grâce à qui, entre autres, la BPCO reste inconnue de tous depuis des décennies.
*** Voilà la réalité de la BPCO, bien loin de celle présentée dans la littérature institutionnelle, volontairement réductrice:
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR2FSYQMRKKqBeLj2xmoj3yty...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Bonjour oui nous mourons à petits feu,plus la difficulté, la souffrance,le mépris,l,oublie et j,en passe bonne journée à vous tous

Courage a tous ceux et celles qui sont atteints de cette terrible maladie et qui en souffrent au quotidien

Bonjour, cette maladie est horrible,on ne vie plus on survie, tout est compliqué, même une simple douche est impossible certain jour.je ne suis plus capable de faire mes courses seule, parfois je n aie plus la force de sortir de chez moi, ect. Mais il faut s accrocher ! Bonne journée à tous, prenez soins de vous

C'est exactement ça. Personne ne comprend ce que nous vivons au quotidien.

Merci a vous de nous comprendre et surtout d expliquer au personnes toute la complexité de cette maladie....qui même par nos proches n est pas comprise...

On est les laisser pour compte de la médecine, les généraliste connaissent a peine et que des pneumologue qui prennent pas cette maladie au sérieux, moi je suis stade 2, asthme, et apnée du sommeil sévère, pas facile tous les jours

comme j'aimerai pouvoir partager à ce médecin conseil de la sécu qui s'est ouvertement moqué du handicap respiratoire de mon homme .... à l'affirmation "ne pas pouvoir se relever seul en cas de chute" la toubib de la sécu a dit ça c'est vous qui l'dite... "ne pas pouvoir quitter rapidement le domicile en cas de danger immédiat" ne me dîtes pas que vous n'êtes pas capable de faire 3 pas..... "ne pas pouvoir s'habiller intégralement seul" vous pouvez enfiler un short et un tee shirt, c'est que vous pouvez vous habiller seul... vous ne pouvez pas resté penché pour faire vos lacets, utilisez des chaussures à scratchs ....vous ne pouvez pas enfiler la seconde manche de votre veste...c'est le rôle de l'épouse d'aider son mari à s'habiller... Ce médecin administratif , uniquement là pour casser du malade et limiter les indemnisations sécu a aujourd'hui ouvert un cabinet privé de psychologue, si en tant qu'aidante non reconnue je pète un plomb, j'éviterais d'aller la consulter

Cette maladie c est l enfer. Elle nous isole. Nous vivons en permanence avec l angoisse. Ça fait 3 ans que je conduis plus ne sort plus Que pour médecin et pneumologue. Qui ce fiche de nous. Comme nous dire a vous avez encore grossi et qu’il nous explique rien car ils savent même pas la maladie. Alors a quand les vrais médecins en pneumologies

Oui il faudrait mais ????

C'est très dur à vivre cette maladie courage à tous

Une maladie sournoise pendant un moment mais lorsque nous sommes enfin pris en considération par son médecin il est déjà trop tard car la maladie a fait de gros dégâts irréparables on survit .Bien sûr on se fait des reproches car on a fumé bien souvent mais pas pour tout le monde ,notre vie devient un combat que beaucoup de comprennent pas car il faut le vivre .

Cette maladie est horrible et personne ne comprend. Moi j'ai beaucoup de chance d'être bien suivi à L'hôpital Nord de Marseille. Où ils trouve des solutions pour me soulagé. J'ai subit une opération au poumon droit. NOUS VIVONS AVEC BEAUCOUP DE STRESS. CETTE MALADIE SOURNOISE ET ELLE AVANCE À GRANDE PAS.

Pour rappel à tous, il n'y a rien de ''sournois'' (comme certains l'expriment ici) dans la BPCO mais une défaillance sanitaire systémique depuis près de 50 ans. Défaillance de représentation des malades, défaillance politique, défaillance des institutions médicales. Alors si vous souhaitez, un jour, voir le bout du tunnel, rejoignez France BPCO, personne d'autre ne viendra vous épauler dans votre combat.

En ce qui me concerne lorsque j'ai vu le médecin de la Sécu au bout de 10 minutes il m'a mis en invalidité catégorie 2 à 100 ��sans poser aucune question juste en regardant mon dossier médical... À l'époque j'étais BPCO stade 2.. juste pour dire que c'est une question de personne et pas d'institution..

View more comments

France BPCO, l’ENGAGEMENT pour votre avenir, c’est maintenant. Vous avez 20, 30,40 ans, vous êtes diagnostiqués BPCO* (liens d’informations en fin d’article) et peu importe votre stade, le combat que vous allez devoir mener a déjà commencé. Lisez bien ce qui suit !
La situation de la BPCO est catastrophique, il y a une réelle volonté de la part des autorités sanitaires et politiques (avec malheureusement la bénédiction de la représentation de certaines institutions médicales) de faire abstraction de la première maladie pulmonaire en volume et en dégâts. Il n’y a plus de doute sur le sujet.
Vous allez donc devoir vous investir si vous voulez changer le cours de votre vie et ne pas sombrer comme les générations qui vous précèdent dans le handicap lourd si ce n’est déjà fait, avec les conséquences qui s’imposeront à vous dans vos vies professionnelles, familiales et relationnelles.
Alors, rejoignez-nous, profitez de votre dynamisme, même si celui-ci est déjà impacté (pour info, ceux qui vous défendent actuellement sont tous au stade maximal de la maladie et ont une surface et une capacité de travail qui se réduit de jour en jour) et apportez vos compétences, votre vision et vos exigences, participez au développement de notre combat.
Vous savez également ce que la force des réseaux sociaux peut générer, vous avez cette aisance qui peut permettre de surmultiplier notre visibilité. 
Vous ne serez pas assaillis de missions mais celles que vous pouvez être amenés à accomplir sont soutenues par nos conseillers professionnels de haut niveau.
Il ne s’agit pas de vous demander l’impossible mais ce que vous apporterez sera un atout supplémentaire pour que la vie et la survie des BPCO deviennent moins ternes, moins difficiles. Nous nous battons pour qu’il y ait de l’espoir, qu’il n’y ait plus de stigmatisation absurde, moins de dégâts ignobles, la BPCO doit devenir une maladie connue de tous parce qu’à l’inverse, c’est nous tous qui allons payer le prix fort.
Je n’ai pas l’habitude de plaisanter, il vous suffit de suivre mon engagement à travers France BPCO et o2&Cie Urgence BPCO pour comprendre que je ne lâcherai rien, que les équipiers ou membres de l’encadrement sont résolument prêts à aller au bout.
Nous allons encore aller plus loin, et ce combat nous le gagnerons, c’est une évidence mais pour cela votre appui devient un impératif.
À vous de choisir, attendre le pire ou vous battre pour le meilleur humainement possible.
Philippe Poncet, président de France BPCO. 
Lisez bien ce qui suit.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant lasthme par exemple. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3mEDfk8d4U-eWfD7Vlf6aw72uZYXjSG-ZLIBudyQhpRXyPsqqcjpanlmc

France BPCO, l’ENGAGEMENT pour votre avenir, c’est maintenant. Vous avez 20, 30,40 ans, vous êtes diagnostiqués BPCO* (liens d’informations en fin d’article) et peu importe votre stade, le combat que vous allez devoir mener a déjà commencé. Lisez bien ce qui suit !
La situation de la BPCO est catastrophique, il y a une réelle volonté de la part des autorités sanitaires et politiques (avec malheureusement la bénédiction de la représentation de certaines institutions médicales) de faire abstraction de la première maladie pulmonaire en volume et en dégâts. Il n’y a plus de doute sur le sujet.
Vous allez donc devoir vous investir si vous voulez changer le cours de votre vie et ne pas sombrer comme les générations qui vous précèdent dans le handicap lourd si ce n’est déjà fait, avec les conséquences qui s’imposeront à vous dans vos vies professionnelles, familiales et relationnelles.
Alors, rejoignez-nous, profitez de votre dynamisme, même si celui-ci est déjà impacté (pour info, ceux qui vous défendent actuellement sont tous au stade maximal de la maladie et ont une surface et une capacité de travail qui se réduit de jour en jour) et apportez vos compétences, votre vision et vos exigences, participez au développement de notre combat.
Vous savez également ce que la force des réseaux sociaux peut générer, vous avez cette aisance qui peut permettre de surmultiplier notre visibilité.
Vous ne serez pas assaillis de missions mais celles que vous pouvez être amenés à accomplir sont soutenues par nos conseillers professionnels de haut niveau.
Il ne s’agit pas de vous demander l’impossible mais ce que vous apporterez sera un atout supplémentaire pour que la vie et la survie des BPCO deviennent moins ternes, moins difficiles. Nous nous battons pour qu’il y ait de l’espoir, qu’il n’y ait plus de stigmatisation absurde, moins de dégâts ignobles, la BPCO doit devenir une maladie connue de tous parce qu’à l’inverse, c’est nous tous qui allons payer le prix fort.
Je n’ai pas l’habitude de plaisanter, il vous suffit de suivre mon engagement à travers France BPCO et o2&Cie Urgence BPCO pour comprendre que je ne lâcherai rien, que les équipiers ou membres de l’encadrement sont résolument prêts à aller au bout.
Nous allons encore aller plus loin, et ce combat nous le gagnerons, c’est une évidence mais pour cela votre appui devient un impératif.
À vous de choisir, attendre le pire ou vous battre pour le meilleur humainement possible.
Philippe Poncet, président de France BPCO.

Lisez bien ce qui suit.
*La BPCO, la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts très, très loin devant l'asthme par exemple. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR3mEDfk8d4U-eWfD7Vlf6aw7...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Je roule pour vous. 🚴

Je suis sur que votre mobilisation au pluriel va aboutir a une prise de concience

Bien que je suis totalement solidaire de vos actions et sensibilisations. J’attends avec impatience votre réponse, suite à nos derniers échanges.

Je suis atteinte d un bpco que l on vient de découvrir j ai des séances d aérosol tous les matins et je fais beaucoup de marche quand je le peux toutes mes amities

BPCO*. Ne restez plus dans l’ombre des maladies respiratoires** ou chroniques. ADHÉREZ. SOUTENEZ -accès direct au site officiel- https://francebpco.eu/adherez-soutenez/
Le miracle ne viendra pas. Si vous êtes BPCO et que vous voulez que les choses bougent rapidement, pour vous, vos enfants, vos parents, vos relations, BATTEZ-VOUS. Rejoignez France BPCO (BPCO), soutenez France BPCO (sympathisants), la Fédération Nationale des BPCO. Depuis des décennies, grâce à une collusion générale, les BPCO sont stigmatisés. Mais tout le monde sait que cet écran de fumée est un LEURRE et aujourd’hui, grâce au combat que nous menons, le discours est en train de se modifier. 
Parallèlement, France BPCO prépare de très nombreuses consultations sur tous les sujets vous concernant dans le cadre de l’édition de la rédaction du Plan-Cadre BPCO. Un travail qui n’a jamais été réalisé à ce niveau, en phase avec l’actualité et les nouvelles générations de malades et leurs constats, leurs exigences.
Soyez des participants éclairés, faites-état de vos difficultés mais également de vos revendications, de vos ambitions. Le premier document qui sortira prochainement, restituera les résultats du premier gros sondage jamais réalisé chez les patients.
D’autres engagements sont en cours, l’un concerne notre présence au sein du collectifs des États généraux de la Santé Respiratoire dont nous étions les instigateurs avec 2 autres organisateurs, un regroupement où nous sommes très actifs depuis plus d’un an. Mais tout cela ne va pas assez vite, nous sommes dans l’urgence pour sauver des vies par milliers et nous avons besoin d’une mobilisation générale. 
Il s’agit de votre vie, de celle de vos enfants, vos parents, vos amis, alors battez-vous à nos côtés. Nul ne viendra vous aider en dehors de notre organisation, personne soyez-en sûr !
**BPCO. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR24nMWqJnz9Ph-Xq2wpl2daxzbvJeY9lmQoR2GD9ksQhxO8AY5HVt1D2ro
**** Les maladies respiratoires dans l’ordre en volume et en dégâts sont :
BPCO, cancer du poumon, maladies rares : Mucoviscidose-déficit alpha Alpha-1-Antitrypsine, DDB, fibrose, PID, Asthme et allergies. Pour information, lasthme connu de tous depuis des décennies représente ne représente quune infime quantité dindividus au stade sévère (- de 1%) mais il ne se passe pas un épisode de pollution ou dinfection sans que lon ne prononce son nom. La BPCO dont le diagnostic et la qualité de vie est bien plus dégradé que bon nombre de cancers ne bénéficie daucune audience médiatique et pas plus de connaissance du grand public. Cherchez lerreur.

BPCO*. Ne restez plus dans l’ombre des ''maladies respiratoires''** ou ''chroniques''. ADHÉREZ. SOUTENEZ -accès direct au site officiel- francebpco.eu/adherez-soutenez/
Le miracle ne viendra pas. Si vous êtes BPCO et que vous voulez que les choses bougent rapidement, pour vous, vos enfants, vos parents, vos relations, BATTEZ-VOUS. Rejoignez France BPCO (BPCO), soutenez France BPCO (sympathisants), la Fédération Nationale des BPCO. Depuis des décennies, grâce à une collusion générale, les BPCO sont stigmatisés. Mais tout le monde sait que cet écran de fumée est un LEURRE et aujourd’hui, grâce au combat que nous menons, le discours est en train de se modifier.

Parallèlement, France BPCO prépare de très nombreuses consultations sur tous les sujets vous concernant dans le cadre de l’édition de la rédaction du Plan-Cadre BPCO. Un travail qui n’a jamais été réalisé à ce niveau, en phase avec l’actualité et les nouvelles générations de malades et leurs constats, leurs exigences.
Soyez des participants éclairés, faites-état de vos difficultés mais également de vos revendications, de vos ambitions. Le premier document qui sortira prochainement, restituera les résultats du premier gros sondage jamais réalisé chez les patients.

D’autres engagements sont en cours, l’un concerne notre présence au sein du collectifs des États généraux de la Santé Respiratoire dont nous étions les instigateurs avec 2 autres organisateurs, un regroupement où nous sommes très actifs depuis plus d’un an. Mais tout cela ne va pas assez vite, nous sommes dans l’urgence pour sauver des vies par milliers et nous avons besoin d’une mobilisation générale.
Il s’agit de votre vie, de celle de vos enfants, vos parents, vos amis, alors battez-vous à nos côtés. Nul ne viendra vous aider en dehors de notre organisation, personne soyez-en sûr !

**BPCO. Tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR24nMWqJnz9Ph-Xq2wpl2dax...

**** Les maladies respiratoires dans l’ordre en volume et en dégâts sont :
BPCO, cancer du poumon, maladies rares : Mucoviscidose-déficit alpha Alpha-1-Antitrypsine, DDB, fibrose, PID, Asthme et allergies. Pour information, l'asthme connu de tous depuis des décennies représente ne représente qu'une infime quantité d'individus au stade sévère (- de 1%) mais il ne se passe pas un épisode de pollution ou d'infection sans que l'on ne prononce son nom. La BPCO dont le diagnostic et la qualité de vie est bien plus dégradé que bon nombre de cancers ne bénéficie d'aucune audience médiatique et pas plus de connaissance du grand public. Cherchez l'erreur.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Ce dimanche matin grisonnant, c'est avec luminosité que j'ai renouvelé mon adhésion à France BPCO

L afhesion a france bpco esr conciderer comme un devoir vis a vis des malades bpco qui souffrent dans l ombre il faut savoir que nul n est a l abrie surtout en cette epoque avec la regurgence de differentes pathologies sa nous lnsitent a refflechir a qui le tours

BPCO Le miracle ne viendra pas, ni des autorités de Pneumologie, ni de leur imposture de représentation dénommée fédération d'''insuffisants respiratoires'' (dont 98% des adhérents très ''décalés'' de cette ''performante'' machine n'ont rien à voir avec vos souffrances), le miracle ne viendra pas plus de qui que ce soit car personne ne connait la BPCO (et ça fait 50 ans que ça dure) et nous pouvons dire que tout le monde s'en moque et pourtant, nous sommes des millions. Que les stades 1 et 2 viennent en renfort en urgence des stades 3 et 4 déjà investis dans ce combat inhumain pour renforcer le travail que nous faisons et faire en sorte que, personne, ne puisse nous ignorer. Battez-vous où vous continuerez à mourir dans l'anonymat. Philippe Poncet.

C'est une maladie que l'on en parle pas bcp ,et quand on te demande c'est quoi , et quand ont leurs expliquent ils ne connaissent pas c'est vraiment triste 😥

Bonjour on a dit que j avait bpco je appareiller +asmatique et un sarcoidoze pulmonaires d autre pathologies je souffre mais je ma croche la vie le petit scampi c est relevé y en a partout

Que pensez-vous de la pose de valves ?

View more comments

France BPCO. Pourquoi en sommes-nous là… 
C’est à vous de décider maintenant et de prendre conscience que personne, à part les BPCO, n’interviendra radicalement pour que les exigences que nous mettons en avant soient prises en compte, financées et mises en œuvre. Devenez actifs et réactifs pour votre vie et votre survie ! Nous venons de vous expliquer dans les grandes lignes (série des tableaux BPCO de 1 à 6 sur cette page) certaines des causes de notre inexistence dans l’espace public depuis 50 ans. Il y en a d’autres. 
Sans soutenir et contribuer à nos côtés au combat dans lequel nous sommes investis, il n’y aura pas de solution à la hauteur pour juguler le fléau qui s’abat sur plus de 5 millions de Français et nous serons tous condamnés à souffrir le martyr. Adhérez-Soutenez : https://francebpco.eu/adherez-soutenez/
Une mobilisation générale est plus que nécessaire voire impérative. Beaucoup ont travaillé depuis 2018 à rendre possible un projet capable d’influencer et de faire changer les choses au plus haut niveau national. 
Le combat doit se renforcer humainement par l’addition de compétences complémentaires et financières car notre Fédération est indépendante de tous financements externes (personnes morales entre autres). Seules les adhésions (100 % BPCO) et les dons de particuliers participent à notre développement.
France BPCO est aujourd’hui engagée sur divers projets et le travail en arrière-plan est aussi conséquent (lire les comptes-rendus sur cette page)
Attendre la fin où se battre, il faut choisir ! Il s’agit de notre vie et survie.
La nouvelle campagne d’adhésion va démarrer rapidement, répondez présents et impliquez-vous, devenez réactifs.
Puisque la BPCO est ultra minimisée, notamment en France, voici la source officielle de ce que représente à cette heure la BPCO dans le monde et donc en France. Intéressant à lire. 
La BPCO est bien déjà la 3ème cause de mortalité dans le monde. 
L’OMS : ‘’ Responsables de 16 % de tous les décès enregistrés dans le monde, les cardiopathies ischémiques sont la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. Les décès dus à ces maladies sont ceux qui ont le plus augmenté depuis 2000, passant de 2 millions cette année-là à 8,9 millions en 2019. Provoquant respectivement 11 % et 6 % de tous les décès enregistrés, les accidents vasculaires cérébraux et la bronchopneumopathie chronique obstructive constituent la deuxième et la troisième cause de mortalité à l’échelle mondiale…
*BPCO. Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : 
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1SkQYTpBYCIOrxJq7PRYyLRVjgU6hNaOsGT9gxmLMNXQGtjKMVRXNn84I
Et voici un lien qui recadre les choses, celui de l’OMS :
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/the-top-10-causes-of-death

France BPCO. Pourquoi en sommes-nous là…
C’est à vous de décider maintenant et de prendre conscience que personne, à part les BPCO, n’interviendra radicalement pour que les exigences que nous mettons en avant soient prises en compte, financées et mises en œuvre. Devenez actifs et réactifs pour votre vie et votre survie ! Nous venons de vous expliquer dans les grandes lignes (série des tableaux BPCO de 1 à 6 sur cette page) certaines des causes de notre inexistence dans l’espace public depuis 50 ans. Il y en a d’autres.

Sans soutenir et contribuer à nos côtés au combat dans lequel nous sommes investis, il n’y aura pas de solution à la hauteur pour juguler le fléau qui s’abat sur plus de 5 millions de Français et nous serons tous condamnés à souffrir le martyr. Adhérez-Soutenez : francebpco.eu/adherez-soutenez/

Une mobilisation générale est plus que nécessaire voire impérative. Beaucoup ont travaillé depuis 2018 à rendre possible un projet capable d’influencer et de faire changer les choses au plus haut niveau national.
Le combat doit se renforcer humainement par l’addition de compétences complémentaires et financières car notre Fédération est indépendante de tous financements externes (personnes morales entre autres). Seules les adhésions (100 % BPCO) et les dons de particuliers participent à notre développement.

France BPCO est aujourd’hui engagée sur divers projets et le travail en arrière-plan est aussi conséquent (lire les comptes-rendus sur cette page)
Attendre la fin où se battre, il faut choisir ! Il s’agit de notre vie et survie.
La nouvelle campagne d’adhésion va démarrer rapidement, répondez présents et impliquez-vous, devenez réactifs.

Puisque la BPCO est ultra minimisée, notamment en France, voici la source officielle de ce que représente à cette heure la BPCO dans le monde et donc en France. Intéressant à lire.
La BPCO est bien déjà la 3ème cause de mortalité dans le monde.
L’OMS : ‘’ Responsables de 16 % de tous les décès enregistrés dans le monde, les cardiopathies ischémiques sont la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. Les décès dus à ces maladies sont ceux qui ont le plus augmenté depuis 2000, passant de 2 millions cette année-là à 8,9 millions en 2019. Provoquant respectivement 11 % et 6 % de tous les décès enregistrés, les accidents vasculaires cérébraux et la bronchopneumopathie chronique obstructive constituent la deuxième et la troisième cause de mortalité à l’échelle mondiale…

*BPCO. Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1SkQYTpBYCIOrxJq7PRYyLR...

Et voici un lien qui recadre les choses, celui de l’OMS :
www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/the-top-10-causes-of-death
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Je me bat pour mes enfants et mes petits enfants due j aiment tous énormément c mon combat pour eux ♥️ 💋 ❣️ 🥰

Je ne me souviens pas de la date de mon dernier versement d adhésion. Vous nous relancez tous les ans ?

Philippe se bat pour moi et je me bat pour lui, pour tous les malades et pour tous les futurs malades. Peut être moi ! Dans combien de temps ??? Courage à tous. Adhérer c est soutenir !!!

Moi je me bas plus surtout que je recommence à saigner des poumons 🫁 j’en ai marre

Se battre pour oublier et ne pas oublier de se battre. Courage

C est la d'échéance de jour en jour je la supporte plus et comme je suis devenue

J,ai effectué une hadesion au mois,une petite somme,chaque gouttes d,eau peuvent faire avancer, courage à tous

Ce battre ??? Alors que nous sommes aider de personnes, nous autres en invalidité nous sommes même les grands oublié du gouvernement car moi personnellement et je pense ne pas être le seul n'ai droit a aucune aides que ce soit de la CAF ,De la SECU , ou bien même aucun droit aux aides inflation , ni chèque énergie depuis que le gouvernement distribue les aides je n'ai eu droit a rien alors que nous touchons moins qu'un smicard est ce normal .???? Merci monsieur Macron

ce que j'ai seulement à dire trouvez le bon pneumologue c'est tellement efficace et un bien être inoui j'ai perdu 5 années avec un médecin totalement incompétent et je revis bien sûr la maladie est toujours là puisque inguérissable mais je sais que quelqu'un s'occupe de moi avec une empathie si belle

Monsieur Michel Weens vient de nous faire ce commentaire. Évidemment nous lui avons proposer de nous en dire plus sur ''ses'' associations qui en font tant pour les BPCO. Nous attendons donc ses commentaires en retour et vos commentaires pour lui expliquer certaines choses. ''jamais entendu parler de cette association ???? il existe des associations reconnues pour vous aider et conseiller a surmonter votre maladie incurable et ceci sans adhésion -- questions a se poser ????????''

Se battre pour faire connaître cette maladie

Saleté de maladie celle la aussi 😥😥

C'est mon père Jacques qui définit le CV concept GD Dictionnaire Larousse de la Médecine Physique faculté m Marseille par exemple ( ancien tuberculeux Sana de Bouffémont et École Dolto ensuite - son service post cure de Maisons Laffitte ( thèse sur les tuberculeux stabilisés)

Desfois je perds le moral je vie avec cette maladie

En ce qui me concerne, la solitude n'arrange rien.. je n'arrive pas à me motiver tout seul pour sortir marcher ou aller simplement à la salle de sport alors que j'ai pris un abonnement sur une année et que je n'y ai jamais mis les pieds 🥺.. j'ai énormément de mal tous les matins, très essoufflé au moindre effort... Je ne sais plus rien à la maison pas de ménage je ne cuisine plus je grignote je suis tombé à 48 kg 🥺... Au mois d'avril j'irai au Pontet ça me fera du bien..

View more comments

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n° 5. OUBLIÉE et Mal Aimée.
Un médecin confiait récemment qu’en plus de son invisibilité chronique, la BPCO* (lire notre définition en fin  darticle) était la pathologie mal-aimée des pneumologues !!! C’est grave d’entendre ça mais pas surprenant.  Aidons les pneumologues à aimer la BPCO ! LOL
Cela vient renforcer notre sentiment sur les raisons de la défaillance de représentation systémique de cette maladie, nous ne sommes plus dupes sur la stratégie permanente des institutions médicales et de lAutorité de Santé qui, depuis trop longtemps, passent leur temps à éviter, tronquer, minimiser, dénier, stigmatiser la BPCO (voir articles précédents-post tableau-1-2-3-4-5). Car si on peut discuter du fait que l’on peut professionnellement préférer procéder à tel ou tel acte, ou aimer assurer le suivi de telle ou telle autre pathologie plus quune autre, entendre que la BPCO est la MAL-AIMÉE des pneumologues est un témoignage SIDÉRANT et laisse à penser le pire. Il n’y en avait pas encore assez d’une défaillance extraordinaire pour que l’on rajoute à cela le rejet des médecins sur le dos des victimes de la BPCO.
Tout le monde fait dans la discrétion, quand on ne déraille pas carrément, en imputant le manque de visibilité de la BPCO à son acronyme comme le fait un représentant d’une institution ! Accusé un sigle d’acronyme sauvage comme l’a fait ce professionnel, complète le tableau. A-t-il agressé et violenté quelqu’un ? Diantre non !
Jusqu’à preuve du contraire, un acronyme n’est autre qu’un sigle et sa promotion (exemple le Sida-les AVC-la Sep…) qui tient grâce au déploiement des moyens et de l’engagement de ceux qui le défendent pour le promouvoir. Ce n’est pas de la faute du sigle BPCO, s’il est toujours l’inconnu numéro un de l’espace sanitaire mais bien de la responsabilité de ceux qui nous disent avoir tout fait depuis des décennies… sans résultat ! L’humilité passe par là.
La prise en charge des BPCO avec l’administration d’oxygène a débuté dans les années soixante-dix. Il était alors administré une dizaine de minutes par jour aux patients, autant dire qu’il s’agissait des premiers balbutiements de la prise en charge des BPCO. 
Mais depuis ces années-là, que s’est-il passé réellement ? 
Parallèlement, toutes les pathologies en volume et en dégâts équivalents -et bien moindres parfois que la BPCO- (y compris les plus restreintes comme les maladies rares), toutes sont connues du grand public, VIH, Cancer, Diabète, SEP, maladies cardiaques -AVC- entre autres sont largement identifiées.
On a juste oublié la BPCO comme par hasard. !
Les politiques ont également une très grosse responsabilité dans la catastrophe qui se déroule. Il y a des mots qui fâchent comme la pollution qui est une grosse épine dans le pied des politiques et que l’on ne vienne pas nous dire que la pollution s’arrête à nos fenêtres. 
Toutes les règles de bon sens dans le domaine sont bafouées… à commencer par les normes en vigueur au niveau des émissions de polluants atmosphériques dont les chiffres de référence sont tous sous-dimensionnés. 
Quid des 50 ou 60.000 décès par an dus à la pollution ? Ces gens navaient pas de poumons, les agents toxiques passent-ils directement à dautres organes? 
Les politiques sont gênés avec notre pathologie et ont du mal avec le volume que représente la BPCO car depuis 50 ans, ses chiffres ne cessent d’exploser et cela va avoir un coût énorme. 
Quand 70 % au moins des patients sont des personnes actives (source France BPCO), proportionnellement l’impact sur l’économie est déjà marqué. 
Si on rajoute à cela la sédentarité, qui génère en général la problématique du surpoids et des conséquences énormes sur le souffle qui s’ajoutent à la déficience musculaire globale, alors la BPCO est bien à la croisée de grands chemins mortifères. 
Avec le désordre environnemental et ses conséquences comme les variations abruptes de pression qui jouent un rôle très néfaste sur les organismes des BPCO et l’agrégation des particules de pollution, entre autres, on se prépare à un avenir douloureux.
Politiques, prenez vos responsabilités et creusez le sujet BPCO un peu plus profondément que vous ne le faites. A force de réduire votre pensée et vos actions à des fiches synthétiques (est-ce que le niveau intellectuel est-il devenu si désastreux ?), vos actions en deviennent inopérantes, insignifiantes.
Il ne faut pas des siècles pour répondre à des questions de bon sens, les financer et faire bénéficier, en conséquence, les malades  d’un mieux-être mérité. 
Il faut du courage et de l’intelligence. Là novlangue à ses limites et hors-média le masque tombe. Les résultats ne sont pas à la hauteur.
Dans moins de 5 ans, on ne pourra plus gérer l’avalanche BPCO si aucune stratégie de grande ampleur n’est engagée.  L’addition sera encore plus lourde et il ne faudra pas venir se plaindre du coût financier de l’encadrement des soins des patients, il sera dû à l’irresponsabilité des intérêts particuliers et il faudra bien l’assumer à moins de décider qu’une grande partie des malades sera laissée sur la touche. 
A TOUS, quand bien-même vous ne l’aimez pas, la BPCO va exploser et la réalité pointera le poids de la défaillance et ses responsabilités !
Lorsque l’on parle de pollution, il est intéressant de rappeler certains éléments concrets.
Voici une fiche d’information officielle ci-après où d’ailleurs n’apparaît jamais la BPCO mais uniquement l’asthme (bien plus bénin pour 98% des personnes qui en sont affectées). Intéressant d’y lire que ces polluants aggravent l’asthme mais une fois de plus, la BPCO n’est pas mentionnée !!! 
Mais tant que l’on peut cacher on cache… 
Pour finir, par exemple, à propos des incendies massifs que nous vivons régulièrement, l’ARS (Agence Régionale de la Santé) Aquitaine déduisait dernièrement que les fumées (entres autres celles des immenses feux de sa région durant lété dernier) n’avaient que peu d’incidence sur l’appareil respiratoire !!!
Fermez le BAN….
Les produits aériens toxiques et les conséquences :
AMMONIAC : L’exposition à de très fortes concentrations provoque des irritations, voire des brûlures oculaires et respiratoires.
DIOXYDE de SOUFFRE : Irritations des voies respiratoires (toux, gêne respiratoire, asthme) et avant tout le monde (NDLR), la BPCO.
HYDROCARBURES et composés VOLATILES :
Irritations, difficultés respiratoires, nuisances olfactives fréquentes. Le benzène est classé cancérigène pour l’Homme. A court terme, irritations et aggravations de maladies respiratoires (asthme). Là encore (NDLR) il faut se poser la question suivante, l’asthme mais pas la BPCO au premier rang ? 
OXYDES d’azote :
A long terme, développement de maladies respiratoires ou cardiovasculaires, faible poids du nourrisson et risque accru de décès.
OZONE :
Gêne respiratoire, toux, irritations des yeux, crises d’asthme, apparition de maladies respiratoires
*La BPCO et la réalité de ce quelle représente pour les malades: 
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1SkQYTpBYCIOrxJq7PRYyLRVjgU6hNaOsGT9gxmLMNXQGtjKMVRXNn84I

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n° 5. OUBLIÉE et Mal Aimée.
Un médecin confiait récemment qu’en plus de son invisibilité chronique, la BPCO* (lire notre définition en fin d'article) était la pathologie mal-aimée des pneumologues !!! C’est grave d’entendre ça mais pas surprenant. Aidons les pneumologues à aimer la BPCO ! LOL
Cela vient renforcer notre sentiment sur les raisons de la défaillance de représentation systémique de cette maladie, nous ne sommes plus dupes sur la stratégie permanente des institutions médicales et de l'Autorité de Santé qui, depuis trop longtemps, passent leur temps à éviter, tronquer, minimiser, dénier, stigmatiser la BPCO (voir articles précédents-post tableau-1-2-3-4-5). Car si on peut discuter du fait que l’on peut professionnellement préférer procéder à tel ou tel acte, ou aimer assurer le suivi de telle ou telle autre pathologie plus qu'une autre, entendre que la BPCO est la MAL-AIMÉE des pneumologues est un témoignage SIDÉRANT et laisse à penser le pire. Il n’y en avait pas encore assez d’une défaillance extraordinaire pour que l’on rajoute à cela le rejet des médecins sur le dos des victimes de la BPCO.

Tout le monde fait dans la discrétion, quand on ne déraille pas carrément, en imputant le manque de visibilité de la BPCO à son acronyme comme le fait un représentant d’une institution ! Accusé un sigle ''d’acronyme sauvage'' comme l’a fait ce professionnel, complète le tableau. A-t-il agressé et violenté quelqu’un ? Diantre non !

Jusqu’à preuve du contraire, un acronyme n’est autre qu’un sigle et sa promotion (exemple le Sida-les AVC-la Sep…) qui tient grâce au déploiement des moyens et de l’engagement de ceux qui le défendent pour le promouvoir. Ce n’est pas de la faute du sigle BPCO, s’il est toujours l’inconnu numéro un de l’espace sanitaire mais bien de la responsabilité de ceux qui nous disent avoir tout fait depuis des décennies… sans résultat ! L’humilité passe par là.

La prise en charge des BPCO avec l’administration d’oxygène a débuté dans les années soixante-dix. Il était alors administré une dizaine de minutes par jour aux patients, autant dire qu’il s’agissait des premiers balbutiements de la prise en charge des BPCO.
Mais depuis ces années-là, que s’est-il passé réellement ?
Parallèlement, toutes les pathologies en volume et en dégâts équivalents -et bien moindres parfois que la BPCO- (y compris les plus restreintes comme les maladies rares), toutes sont connues du grand public, VIH, Cancer, Diabète, SEP, maladies cardiaques -AVC- entre autres sont largement identifiées.
On a juste oublié la BPCO comme par hasard. !

Les politiques ont également une très grosse responsabilité dans la catastrophe qui se déroule. Il y a des mots qui fâchent comme la pollution qui est une grosse épine dans le pied des politiques et que l’on ne vienne pas nous dire que la pollution s’arrête à nos fenêtres.
Toutes les règles de bon sens dans le domaine sont bafouées… à commencer par les normes en vigueur au niveau des émissions de polluants atmosphériques dont les chiffres de référence sont tous sous-dimensionnés.
Quid des 50 ou 60.000 décès par an dus à la pollution ? Ces gens n'avaient pas de poumons, les agents toxiques passent-ils directement à d'autres organes?
Les politiques sont gênés avec notre pathologie et ont du mal avec le volume que représente la BPCO car depuis 50 ans, ses chiffres ne cessent d’exploser et cela va avoir un coût énorme.
Quand 70 % au moins des patients sont des personnes actives (source France BPCO), proportionnellement l’impact sur l’économie est déjà marqué.
Si on rajoute à cela la sédentarité, qui génère en général la problématique du surpoids et des conséquences énormes sur le souffle qui s’ajoutent à la déficience musculaire globale, alors la BPCO est bien à la croisée de grands chemins mortifères.
Avec le désordre environnemental et ses conséquences comme les variations abruptes de pression qui jouent un rôle très néfaste sur les organismes des BPCO et l’agrégation des particules de pollution, entre autres, on se prépare à un avenir douloureux.

Politiques, prenez vos responsabilités et creusez le sujet BPCO un peu plus profondément que vous ne le faites. A force de réduire votre pensée et vos actions à des fiches synthétiques (est-ce que le niveau intellectuel est-il devenu si désastreux ?), vos actions en deviennent inopérantes, insignifiantes.
Il ne faut pas des siècles pour répondre à des questions de bon sens, les financer et faire bénéficier, en conséquence, les malades d’un mieux-être mérité.
Il faut du courage et de l’intelligence. Là novlangue à ses limites et hors-média le masque tombe. Les résultats ne sont pas à la hauteur.

Dans moins de 5 ans, on ne pourra plus gérer l’avalanche BPCO si aucune stratégie de grande ampleur n’est engagée. L’addition sera encore plus lourde et il ne faudra pas venir se plaindre du coût financier de l’encadrement des soins des patients, il sera dû à l’irresponsabilité des intérêts particuliers et il faudra bien l’assumer à moins de décider qu’une grande partie des malades sera laissée sur la touche.

A TOUS, quand bien-même vous ne l’aimez pas, la BPCO va exploser et la réalité pointera le poids de la défaillance et ses responsabilités !

Lorsque l’on parle de pollution, il est intéressant de rappeler certains éléments concrets.
Voici une fiche d’information officielle ci-après où d’ailleurs n’apparaît jamais la BPCO mais uniquement l’asthme (bien plus bénin pour 98% des personnes qui en sont affectées). Intéressant d’y lire que ces polluants aggravent l’asthme mais une fois de plus, la BPCO n’est pas mentionnée !!!
Mais tant que l’on peut cacher on cache…

Pour finir, par exemple, à propos des incendies massifs que nous vivons régulièrement, l’ARS (Agence Régionale de la Santé) Aquitaine déduisait dernièrement que les fumées (entres autres celles des immenses feux de sa région durant l'été dernier) n’avaient que peu d’incidence sur l’appareil respiratoire !!!
Fermez le BAN….

Les produits aériens toxiques et les conséquences :
AMMONIAC : L’exposition à de très fortes concentrations provoque des irritations, voire des brûlures oculaires et respiratoires.
DIOXYDE de SOUFFRE : Irritations des voies respiratoires (toux, gêne respiratoire, asthme) et avant tout le monde (NDLR), la BPCO.
HYDROCARBURES et composés VOLATILES :
Irritations, difficultés respiratoires, nuisances olfactives fréquentes. Le benzène est classé cancérigène pour l’Homme. A court terme, irritations et aggravations de maladies respiratoires (asthme). Là encore (NDLR) il faut se poser la question suivante, l’asthme mais pas la BPCO au premier rang ?
OXYDES d’azote :
A long terme, développement de maladies respiratoires ou cardiovasculaires, faible poids du nourrisson et risque accru de décès.
OZONE :
Gêne respiratoire, toux, irritations des yeux, crises d’asthme, apparition de maladies respiratoires

*La BPCO et la réalité de ce qu'elle représente pour les malades:
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1SkQYTpBYCIOrxJq7PRYyLR...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Hélas, je confirme les pneumologues semblent détester les malades Bpco. Une maladie de paria…

Partagé auprès ses patients

Mal aimée car incomprise

Incompétence des pneumologues vis à vis à vis des BPCO

J'ai la chance d'avoir une pneumologue très compétente mais je comprends votre désarroi.

Oui longtemps très mal prise en charge le pneumologue en avait rien à foudre heureusement après le second très très impliqué avec ses patients la plupart des personnes ne savent pas ce que c'est comme maladie BPCO moi même au diagnostic je me demandais ce que c'était

Ptg

Malheureusement tous les pneumologues ne sont pas à l écoute de leurs patients bpco….

C est absoluement lamentable de laisser de côté ainsi les malades de la bcpo c est bien aux politiques ministère de la santé médias réussi à plys fortes raison à la médecine d agir fortement avc des soins importants et recherches pour soigner encore mieux cette terrible maladie

Et oui,il faut incriminés les fumeurs,c,est leur faute, pas pollution ou autres,cherché l,erreur

Il aura fallut que je passe 3 pneumologues, avant d un avoir un plus consencieux et qui me donne des alternatives, tel que les valves ( rdv le 28 a Montpellier) ... Comme quoi il ne faut jms désespéré 😊 un jour, peut être que tt les concernés nous mettrons sur la liste des personnes en handicap lourd

Tout est vrai mais je veux croire que c’est en train de changer et que l’on va s’occuper de nous

Pas pris en compte du tout

La BPCO ce n’est pas vivre mais survivre en s’accrochant péniblement à ce qui nous reste de vie .

Bpco stade 4 sévère oxygène 24.24 4l plus emphysème Les valves peut être compatible ???

c est une souffrance de tout les jours

Moi bpco avec emphysème c est dur il y a le tabac mais mon travail aussi mais quand on decel c est merde c est trop tard et La fatigue s accumulé et les proches ne comprenne pas

View more comments

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n° 4 Déniée.
La volonté absolue de dénier une quelconque existence à la BPCO* (lien en fin darticle). BPCO, malades d’une affection totalement inconnue. La BPCO reste totalement invisible même quand une pandémie respiratoire mondiale sévit. Comble du comble. Depuis janvier 2020, les attaques du virus Sars-Cov-2 qui a le don de se multiplier dans les cellules du système respiratoire (dixit l’INRAE) a fait des milliers de morts. Mais la Covid en attaquant divers organes, cœur, foie, cerveau serait inoffensive pour le système respiratoire (sic) et donc indolore pour les BPCO qui eux sont gravement atteints !
Pour rappel ce bel outil de destruction massive a toujours été présenté comme une maladie sévère pouvant entraîner une pneumonie et des insuffisances respiratoires mais bizarrement pas chez les BPCO.
Plus surprenant encore, les services d’urgences ont mobilisé des milliers de respirateurs pour faire face aux détresses respiratoires. Mais un BPCO affecté par ce virus au mieux, repartirait des urgences avec du doliprane !
Impressionnant et miraculeux constat ! 
Dans cette mascarade géante, certains commentateurs ‘’humoristes ‘’ ont même fait le lien avec le tabac qui protégerait les BPCO du virus… (sous-entendu que les BPCO sont tous des fumeurs histoire de stigmatiser un peu plus-Quid des BPCO qui ne fument pas -un tiers qui n’a jamais fumé et donc n’aura pas plus fumé pendant la crise Covid- ils meurent aussi ?) en rappelant dans les conduits médiatiques que les BPCO pouvaient vaquer à leurs occupations sans risque car atteints d’une ‘’légère’’ affection pulmonaire !
Tout le monde chez les BPCO se souviendra encore longtemps des discours d’un ministre de la Santé, lui-même médecin, qui déclarait que le masque n’était pas utile. Quand on ne connaît pas la BPCO à ce niveau professionnel, il est temps d’avoir des discussions serrées avec la profession.
Depuis 2020, aucun représentant d’une institution médicale n’est venu apporter son soutien aux BPCO dans les médias. Aucun ! À QUOI SERVENT-ILS ???
Au final, pendant toute la crise, les BPCO furent listés en général au 5ème rang des personnes à risques sans que cela ne surprenne qui que ce soit. Logique voyons !
La question reste entière, comment peut-on en arriver à ce stade de déni de l’existence d’une pathologie grave qui affecte plus de 5 millions de Français ?
Tout simplement parce que tous ceux qui se targuent d’avoir tout fait pour la BPCO n’ont jamais été à la hauteur du fléau qui nous touche. Mais pourquoi donc ?
Après tout leur slogan n’est-il pas ‘’au service de toutes les pathologies respiratoires’’ ? Sans doute d’autres, souvent bénignes, mais de la BPCO, non. Rien ne bouge !
Tous les jours des témoignages dans nos réseaux confirment cet état de fait comme cette personne qui s’étonnait encore il y a peu que depuis le décès de sa maman BPCO en ‘’1984’’ rien ne lui semblait avoir bougé.
1984 !!! Cela fait 38 ans.
Personne ne connait les BPCO, alors ne pas les nommer, les enregistrer, pire, ne pas les soutenir devient même normal quand ils ne sont pas humiliés. Et tout cela devrait rester ainsi ? Pourquoi ?
Que les journalistes ouvrent enfin leurs micros en direction des irresponsables, qu’ils investiguent, qu’ils analysent et ils trouveront les raisons de cette monumentale défaillance qui dure depuis des décennies. Qu’ils dirigent en même temps l’œil des caméras en direction des malades que nous sommes et nous leur présenterons la réalité de la vie des gens que l’on oublie et les mesures à prendre pour changer radicalement de stratégie salvatrice.
Enfin, sans doute, la BPCO deviendra un élément de discussion publique et les autorités diverses seront contraintes de nous entendre et surtout amenées à bouger radicalement en urgence.
Aujourd’hui, nous savons que la vie de milliers de personnes est déjà engagée vers un destin funeste et personne ne bouge.
La mise en danger de la vie d’autrui est caractérisée.
Dénier la plus importante maladie respiratoire en volume et en dégâts est une volonté, un sacerdoce pour certains. Il suffit de reprendre les chiffres officiels pour comprendre que ce sont les mêmes qui sont diffusés depuis plus de 30 ans et personne ne le remarque.
Pourtant, des médecins déclarent, un brin dépités de ne rien voir arriver, pas même une mobilisation générale de leurs collègues pour sauver des vies : ‘’La BPCO prend une part DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE dans notre patientèle’’ ! Des pessimistes, sans doute, diront certains.
Crise sanitaire pas de BPCO. Crise environnementale, pas de BPCO. Pollution, pas de BPCO.
Alors il nous reste la gentille journée mondiale de la BPCO qui en général est un grand four où l’on passe à la trappe et où, à de rares exceptions, elle n’est évoquée que sous l’angle de tous les travers déjà rappelés ici.
Et puis, une journée sur 365, quel honneur !
N’en jetez plus la cour est pleine.
BPCO*. Lignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers
de décès en puissance, sans attirer lattention. Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalisent que 0,6% (dernier chiffre visible) du...
BPCO*. Journalistes, commentateurs, professionnels, et vous tous, lisez la réalité de la BPCO et pas la version institutionnelle soporifique :https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR35zLQtvE3VzU4Vhe8LUVkE7rqUvnFewsDruJCpZI_hj0yvtEfl0yBYje8France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n° 4 Déniée.
La volonté absolue de dénier une quelconque existence à la BPCO* (lien en fin d'article). BPCO, malades d’une affection totalement inconnue. La BPCO reste totalement invisible même quand une pandémie respiratoire mondiale sévit. Comble du comble. Depuis janvier 2020, les attaques du virus Sars-Cov-2 qui a le don de se multiplier dans les cellules du système respiratoire (dixit l’INRAE) a fait des milliers de morts. Mais la Covid en attaquant divers organes, cœur, foie, cerveau serait inoffensive pour le système respiratoire (sic) et donc indolore pour les BPCO qui eux sont gravement atteints !

Pour rappel ce bel outil de destruction massive a toujours été présenté comme une maladie sévère pouvant entraîner une pneumonie et des insuffisances respiratoires mais bizarrement pas chez les BPCO.
Plus surprenant encore, les services d’urgences ont mobilisé des milliers de respirateurs pour faire face aux détresses respiratoires. Mais un BPCO affecté par ce virus au mieux, repartirait des urgences avec du doliprane !
Impressionnant et miraculeux constat !

Dans cette mascarade géante, certains commentateurs ‘’humoristes ‘’ ont même fait le lien avec le tabac qui protégerait les BPCO du virus… (sous-entendu que les BPCO sont tous des fumeurs histoire de stigmatiser un peu plus-Quid des BPCO qui ne fument pas -un tiers qui n’a jamais fumé et donc n’aura pas plus fumé pendant la crise Covid- ils meurent aussi ?) en rappelant dans les conduits médiatiques que les BPCO pouvaient vaquer à leurs occupations sans risque car atteints d’une ‘’légère’’ affection pulmonaire !

Tout le monde chez les BPCO se souviendra encore longtemps des discours d’un ministre de la Santé, lui-même médecin, qui déclarait que le masque n’était pas utile. Quand on ne connaît pas la BPCO à ce niveau professionnel, il est temps d’avoir des discussions serrées avec la profession.
Depuis 2020, aucun représentant d’une institution médicale n’est venu apporter son soutien aux BPCO dans les médias. Aucun ! À QUOI SERVENT-ILS ???
Au final, pendant toute la crise, les BPCO furent listés en général au 5ème rang des personnes à risques sans que cela ne surprenne qui que ce soit. Logique voyons !

La question reste entière, comment peut-on en arriver à ce stade de déni de l’existence d’une pathologie grave qui affecte plus de 5 millions de Français ?
Tout simplement parce que tous ceux qui se targuent d’avoir tout fait pour la BPCO n’ont jamais été à la hauteur du fléau qui nous touche. Mais pourquoi donc ?
Après tout leur slogan n’est-il pas ‘’au service de toutes les pathologies respiratoires’’ ? Sans doute d’autres, souvent bénignes, mais de la BPCO, non. Rien ne bouge !
Tous les jours des témoignages dans nos réseaux confirment cet état de fait comme cette personne qui s’étonnait encore il y a peu que depuis le décès de sa maman BPCO en ‘’1984’’ rien ne lui semblait avoir bougé.
1984 !!! Cela fait 38 ans.

Personne ne connait les BPCO, alors ne pas les nommer, les enregistrer, pire, ne pas les soutenir devient même normal quand ils ne sont pas humiliés. Et tout cela devrait rester ainsi ? Pourquoi ?
Que les journalistes ouvrent enfin leurs micros en direction des irresponsables, qu’ils investiguent, qu’ils analysent et ils trouveront les raisons de cette monumentale défaillance qui dure depuis des décennies. Qu’ils dirigent en même temps l’œil des caméras en direction des malades que nous sommes et nous leur présenterons la réalité de la vie des gens que l’on oublie et les mesures à prendre pour changer radicalement de stratégie salvatrice.
Enfin, sans doute, la BPCO deviendra un élément de discussion publique et les autorités diverses seront contraintes de nous entendre et surtout amenées à bouger radicalement en urgence.
Aujourd’hui, nous savons que la vie de milliers de personnes est déjà engagée vers un destin funeste et personne ne bouge.
La mise en danger de la vie d’autrui est caractérisée.

Dénier la plus importante maladie respiratoire en volume et en dégâts est une volonté, un sacerdoce pour certains. Il suffit de reprendre les chiffres officiels pour comprendre que ce sont les mêmes qui sont diffusés depuis plus de 30 ans et personne ne le remarque.
Pourtant, des médecins déclarent, un brin dépités de ne rien voir arriver, pas même une mobilisation générale de leurs collègues pour sauver des vies : ‘’La BPCO prend une part DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE dans notre patientèle’’ ! Des pessimistes, sans doute, diront certains.

Crise sanitaire pas de BPCO. Crise environnementale, pas de BPCO. Pollution, pas de BPCO.
Alors il nous reste la gentille journée mondiale de la BPCO qui en général est un grand four où l’on passe à la trappe et où, à de rares exceptions, elle n’est évoquée que sous l’angle de tous les travers déjà rappelés ici.
Et puis, une journée sur 365, quel honneur !

N’en jetez plus la cour est pleine.

BPCO*. L'ignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers
de décès en puissance, sans attirer l'attention. Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalisent que 0,6% (dernier chiffre visible) du...

BPCO*. Journalistes, commentateurs, professionnels, et vous tous, lisez la réalité de la BPCO et pas la version institutionnelle soporifique :https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR35zLQtvE3VzU4Vhe8LUVkE7rqUvnFewsDruJCpZI_hj0yvtEfl0yBYje8France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Maladie dont on ne parle pas, car "honteuse "... entendu : ben fallait pas fumer... c'est tellement simple pour les esprits étroit... Bien sur, le tabac accentue les symptômes mais il n'est pas la seule cause de la bpco..

moi j'ai jamais fume mais mes parents etaient agriculteurs et donc j'ai de l'asthme durant toute mon enfance et mon adolescence sans etre reellement soigne et quand j'ai vole de mes prpres ailes a l'age de 23ans,j'etais a un stade severe mais si a l'epoque j'aurais ete mieux soigne je serais pas un stade aussi avance!

Mauvaise information du public. Fumeur ou pas, tout le monde peut être touché. Mutation génétique ou prédisposition

On en parle pas car cela rapporte trop aux gouvernements et à ceux qui vendent

Hormis le tabac ,quelles sont les causes les plus courantes donnant de la bpco

Plutôt a qui en doit sa ?

On dit surtout rien pour la pollution

Sa me fais peur ça

Moi je n ai jamais fumé mais j ai travaille dans une fonderie et j ai été exposée à la silice entre autres...

Malade depuis 8ans jamais fumé bcp de traitement 3 thermoplastie bronchique à Bichât des injection Nucala toute les 3 semaines et qui n'ont pas marché maintenant depuis 2 ans oxygène et appne du sommeil plus un nouveau traitement dupixent 300ml tout les 15 jours par injection un calvaire au quotidien Et là j'attends mes dates pour un centre de réhabilitation respiratoire pour une 2ème fois j'en ai marre

Toujours être essoufflé sa fatigue c'est épuisant et pourtant je me force a faire les choses mon corps est épuisé lessive

De tout coeur avec vous. Je ne souffre pas de BPCO mais les S.E.D. et autres maladies orphelines connaisons bien cette façon d'être ignorés voire carrément niés. C'est incroyable qu'avec le Covid vous n'ayez pas été les premiers protégés 🙁

J'ai une bpco,,, avec des emphysème et des nodules de 8 mm,,, j'ai du mal à respirer a chaque petit effort et j'ai fais 2 afractus et une pose de Sten a l'artère du cœur et je suis souvent fatigué... je garde le moral,,, mais plus ça vient et plus je tombe,,, j'ai personne pour m'aider et personnes pour me conseiller,,,a cause de mon médecin je suis resté 4 semaine avec un afractus et je faisais 2 fois par semaine du kiné,,, c'est arrivé le 21 octobre 2022 et le 26 octobre pour mon deuxième afractus,, je sens des brûlures au niveau des veines qui passent vers les épaules et je sais pas trop ce qui se passe pour tout ce que je ressens. J'ai un traitement pour une année pour le cœur et la pose de Sten et j'ai la petite artères du cœur qui est mal en point. J'ai pas d'information pour la suite de tout cela.. Je suis en train de créer un restaurant traditionnel et j'espère aboutir et pouvoir gérer tout ça

C'est tellement vrai un grand BRAVO 👏

Moi ma pneumologue et mon médecin m'enfonce le clou à chaque fois car je fume. J'ai bpco et emphysème, mon père et 3 de mes frères l'avaient aussi mais on me dit toujours : ce n'est pas héréditaire c'est la clope🙄😤

De Valerie Iowa Bonjour. Je suis une ex sportive pro. ( équitation ) BPCO aussi... poussière de carrière, les chevaux font de l'emphysème aussi, de l'asthme, je n'en ai jamais vu un fumer ........ ! La clope c'est pas bien.... on sait....; mais la pollution, les pesticides, les produits irritants, les champignons et les bactéries pulmonaires non plus. Par expérience, marre d'entendre la même chanson des pneumos..... pas un ne pose nt les bonnes questions, d'ailleurs ils n'en posent qu' une !

BPCO stade 1 donc pas d'ALD car pas assé malade . Je suis fumeur ben oui mais je pense qu'à 59 an passé mettre toute la faute sur le tabac est une erreur !! Méme en stade 1 , c'est pas évident a gérer , des jours c'est la misère !!

Bpco depuis mes 34ans....j'en ai 52 aujourd'hui,athme et emphyseme.....sous oxygène h24.....Je survie....

Je souffre de bpco j'ai arrêté depuis 4mois la cigarette je dis c'est pas gagné

Non ce n'est pas rien, une de mes plus grandes amies en est décédée il y a presque 9 mois, c'est quelque chose de très grave.

Faut vraiment parler de cette maladie et que l'on arrête de nous culpabiliser

Bonjour,j'ai une BPCO emphysème diffus stade 4,j ai eu fumé ....la je vais rentrer a l hôpital pour une pré greffe ,je suis sous oxygène 24 h24 et c'est très dur ,mais j'ai la chance d avoir un bon pneumologue,courage a vous, gardé espoir et surtout arrêt de la cigarette

1) ont hérité 2) la fumée de cigarettes un exemple. 3) problèmes : moisissure ... allergie .s par exemple

Bonjour j ai une bpco emphysème et asthme pas facile à vivre au quotidien. Une maladie qui ne se voit pas donc pas pris au sérieux par l entourage. Et pneumo qui pense que mes crises c'est en partie de l anxiété sa m'énerve

View more comments

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n°3. Minimisée. 
La méconnaissance totale de la BPCO* par le grand public, par les politiques et les dirigeants d’administrations comme de leurs employés, et du monde médical (il faut le souligner) à cause du manque de visibilité de cette pathologie est la conséquence d’une défaillance générale qui est un supplice qui s’ajoute à d’autres facteurs pénalisants pour les malades. Il y a une immense ignorance de la qualité de vie des BPCO, car il ne s’agit pas d’observer un patient au repos ou via un sondage mal ciblé, pour prétendre savoir ce qui est nécessaire pour les patients. 
Ceux qui nous regardent le font à travers le petit bout de la lorgnette parce que les BPCO, au final ne les intéressent pas. 
Ils devraient pourtant prendre en compte l’arrivée des nouvelles générations BPCO. La 3ème vague et surtout la 4ème, celle des 25-45 ans sont déjà là et leur vie est celle d’actifs, contraints de s’arrêter car eux aussi peinent déjà dans leur quotidien et cela impacte lourdement leur activité professionnelle comme personnelle, toujours pour les mêmes raisons que ceux qui les ont précédés.
Toute la littérature sur la BPCO, est si indolore, si vaporeuse que lorsque certains l’évoque on pourrait l’assimiler à une vulgaire bronchite, un simple asthme ou pire à une fainéantise… Cest chose courante dans le milieu socio-professionnel, par ignorance du problème, et au final tout le monde s’en fout. 
Ce constat est renforcé du fait de la ‘’distance’’ et du déni affiché par l’ensemble des médias qui, s’appuyant sur les mêmes discours institutionnels apprêtés, n’ont aucun intérêt pour le sujet. 
Quoi que vous fassiez, ils se disent qu’après tout, ‘’pourquoi couvrir le sujet’’ (peu importe les moyens humains et le professionnalisme engagé pour se faire entendre) puisqu’au final, ‘’si nous ne le faisons pas’’, ‘’personne ne viendra nous en faire le reproche’’, peuvent-ils reprendre en chœur.
Autant, reprendre les papiers superficiels et édulcorés des agences de communication (‘’spécialiste de santé’’) qui ne coûtent rien et qui sont validés par les représentations médicales pour défendre des intérêts particuliers. 
Et on repart avec les mêmes poncifs repris en boucle qui font qu’un BPCO n’est jamais une urgence, un BPCO peut être discriminé à tout-va, un BPCO, comme il n’a pas d’existence « officielle » (pas de reconnaissance publique) n’est pas une priorité, il étouffe en permanence mais ce nest pas grave!
C’est ainsi que l’isolement s’établit, les maux qui pèsent sur sa qualité de vie au quotidien sont minimisés car jamais évoqués clairement, jamais reconnus à leur juste impact. Aucun mot n’est mis sur ces maux !
Les échanges avec les ‘’autres’’ sont de ce fait marqués d’incompréhension et mêmes des acteurs de santé peuvent avoir parfois des réponses indignes de soignants.
D’une façon trop courante, on prête au patient une anxiété dépressive ou des ‘’sensations’’ d’étouffement lorsque qu’il est en détresse respiratoire. C’est HALLUCINANT ! 
La bêtise et l’ignorance désespèrent et tuent à petit feu des gens sans même le savoir. 
Ces carences, on les constate également sur des sujets précis comme la prise en charge physique des BPCO, clé de voute de leur survie. Pourtant, cette prise en charge est vitale dès qu’ils se trouvent au stade sévère et absolue pour les stades entrant dans la maladie.
Quand il faut impérativement essayer de refaire démarrer la machine physique, on dit au patient, en résumé, faite donc tout seul, organisez-vous ! Mais qui, à la place d’un BPCO au stade sévère, serait capable de s’infliger une telle dose de travail et la charge intense d’efforts qu’il va falloir produire pour revenir à la ‘’surface’’ ? PERSONNE ou presque !
De surcroît, les réponses médicamenteuses sont minimes elles aussi et avec des investissements dans la recherche avoisinant les 0%, des améliorations des traitements, nous ne sommes pas prêts d’en voir le début. D’ailleurs, la filière pharmaceutique dédiée à cette affection n’existe tout simplement pas et les produits mis sur le marché sont évalués sur les besoins des asthmatiques, cherchez l’erreur !
Minimiser sans cesse l’impact systémique de la BPCO sur la vie des gens depuis des décennies a généré et génèrent encore des centaines de milliers de situations catastrophiques au quotidien.
Même le HANDICAP respiratoire par exemple n’existe pas non plus !
BPCO* veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus
d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par
MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes
principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et
d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent...
Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : 
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR0ERnAWlmBUhRiCZBQSfO0bXTP3THHW7tfu4NSRtQEWBmSajW8ntRG_2k8

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
Constat n°3. Minimisée.
La méconnaissance totale de la BPCO* par le grand public, par les politiques et les dirigeants d’administrations comme de leurs employés, et du monde médical (il faut le souligner) à cause du manque de visibilité de cette pathologie est la conséquence d’une défaillance générale qui est un supplice qui s’ajoute à d’autres facteurs pénalisants pour les malades. Il y a une immense ignorance de la qualité de vie des BPCO, car il ne s’agit pas d’observer un patient au repos ou via un sondage mal ciblé, pour prétendre savoir ce qui est nécessaire pour les patients.

Ceux qui nous regardent le font à travers le petit bout de la lorgnette parce que les BPCO, au final ne les intéressent pas.
Ils devraient pourtant prendre en compte l’arrivée des nouvelles générations BPCO. La 3ème vague et surtout la 4ème, celle des 25-45 ans sont déjà là et leur vie est celle d’actifs, contraints de s’arrêter car eux aussi peinent déjà dans leur quotidien et cela impacte lourdement leur activité professionnelle comme personnelle, toujours pour les mêmes raisons que ceux qui les ont précédés.

Toute la littérature sur la BPCO, est si indolore, si vaporeuse que lorsque certains l’évoque on pourrait l’assimiler à une vulgaire bronchite, un simple asthme ou pire à une fainéantise… C'est chose courante dans le milieu socio-professionnel, par ignorance du problème, et au final tout le monde s’en fout.

Ce constat est renforcé du fait de la ‘’distance’’ et du déni affiché par l’ensemble des médias qui, s’appuyant sur les mêmes discours institutionnels apprêtés, n’ont aucun intérêt pour le sujet.
Quoi que vous fassiez, ils se disent qu’après tout, ‘’pourquoi couvrir le sujet’’ (peu importe les moyens humains et le professionnalisme engagé pour se faire entendre) puisqu’au final, ‘’si nous ne le faisons pas’’, ‘’personne ne viendra nous en faire le reproche’’, peuvent-ils reprendre en chœur.
Autant, reprendre les papiers superficiels et édulcorés des agences de communication (‘’spécialiste de santé’’) qui ne coûtent rien et qui sont validés par les représentations médicales pour défendre des intérêts particuliers.

Et on repart avec les mêmes poncifs repris en boucle qui font qu’un BPCO n’est jamais une urgence, un BPCO peut être discriminé à tout-va, un BPCO, comme il n’a pas d’existence « officielle » (pas de reconnaissance publique) n’est pas une priorité, il étouffe en permanence mais ce n'est pas grave!
C’est ainsi que l’isolement s’établit, les maux qui pèsent sur sa qualité de vie au quotidien sont minimisés car jamais évoqués clairement, jamais reconnus à leur juste impact. Aucun mot n’est mis sur ces maux !

Les échanges avec les ‘’autres’’ sont de ce fait marqués d’incompréhension et mêmes des acteurs de santé peuvent avoir parfois des réponses indignes de soignants.
D’une façon trop courante, on prête au patient une anxiété dépressive ou des ‘’sensations’’ d’étouffement lorsque qu’il est en détresse respiratoire. C’est HALLUCINANT !
La bêtise et l’ignorance désespèrent et tuent à petit feu des gens sans même le savoir.

Ces carences, on les constate également sur des sujets précis comme la prise en charge physique des BPCO, clé de voute de leur survie. Pourtant, cette prise en charge est vitale dès qu’ils se trouvent au stade sévère et absolue pour les stades entrant dans la maladie.
Quand il faut impérativement essayer de refaire démarrer la machine physique, on dit au patient, en résumé, faite donc tout seul, organisez-vous ! Mais qui, à la place d’un BPCO au stade sévère, serait capable de s’infliger une telle dose de travail et la charge intense d’efforts qu’il va falloir produire pour revenir à la ‘’surface’’ ? PERSONNE ou presque !

De surcroît, les réponses médicamenteuses sont minimes elles aussi et avec des investissements dans la recherche avoisinant les 0%, des améliorations des traitements, nous ne sommes pas prêts d’en voir le début. D’ailleurs, la filière pharmaceutique dédiée à cette affection n’existe tout simplement pas et les produits mis sur le marché sont évalués sur les besoins des asthmatiques, cherchez l’erreur !

Minimiser sans cesse l’impact systémique de la BPCO sur la vie des gens depuis des décennies a généré et génèrent encore des centaines de milliers de situations catastrophiques au quotidien.
Même le HANDICAP respiratoire par exemple n’existe pas non plus !

BPCO* veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus
d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par
MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes
principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et
d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent...
Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR0ERnAWlmBUhRiCZBQSfO0bX...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Malheureusement personne ne veut le reconnaître j'ai une BPCO comme beaucoup de personnes c'est terrible

Une saleté cette maladie…. De terrible souffrance😭😭😭😭

Oui pas top

Qui prendra le temps de lire cette longue publication ? Que les malades !! Je vais bien évidemment partager mais je vais réduire le texte pour ne pas décourager les lecteurs.

C'est une saloperie de maladie avivre de tout les jours

Il faut absolument que la BPCO soit mise en lumière quels que soient les moyens, quelle que soit la forme, il faut en parler et merci à Philippe de donner de sa personne c'est presque inhumain au stade où il en est et honnêtement ce mental n'est pas donné à tout le monde.

🥵🥵🥵🥵🥵

Beaucoup d'ignorance de la maladie,pas de structure adaptée pour les hospitalisation.

Vraiment dur à vivre

Je fais du vélo pour retarder ce qui m’attend alors marchez,roulez,courez mais bougez c’est bon pour tout .

Merci pour ce texte. Bpco depuis 2 ans oxygène la nuit et â l.effort. Je nage. Pilatte Marche et gym douce. Double peine après un cancer. Je veux continuer à me battre .... courage à toutes et tous .

Quand c pas la maladie qui fatigue .. c les efforts physiques fait pour lutter contre cette maladie qui nous ponce...

BPCO kesaco? 🤔

Je suis BPCO avec oxygène 24h /24 depuis plus de 13 ans. Je suis épuisée de lutter pour continuer a faire des efforts.. J'ai 80 ans et le moindre effort m'essoufle. Courage à tous ceux qui souffrent de cette maladie.

Sa fait 20 mois que je galère avec cette maladie qui te tue à petit 🔥 Bpco stade 4 très sévère plus emphysème oxygène 24.24 4 litres Et je ne peux plus m'habiller marcher Me laver et .... . Et pensez qu'on peut vivre des années de souffrance 😡🙏

mon mari l a eu pendant 10 ans une maladie epouvantable oxygen cortisone sejour a lhopital kes etc une horreur

Bpco je suis sous oxigene toute la journée ainsi que la nuit

Et oui souvent les gens ne ce rendent pas compte de notre problème de manque de souffle fatigue.

Bonsoir alors moi j' ai la chance d avoir un bon pneumo car j' ai jamais osé dire où parler des mots et lui les as posé et la je les regardais et je lui ais dit merci car je pensais que j étais folle que c est moi qui débloqué mais non mes douleurs mes ressentis il me les as toute sorties et m'a dit madame vous êtes bpco avec de l emphysème ces pas rien elle est mortelle cette maladie

Lors des confinements, je n'ai pas réussi à obtenir un certificat médical me permettant d'utiliser une visière plutôt qu'un masque, en conséquence, je ne suis pratiquement pas sortie de chez moi pendant toute la pandémie. Le drame est que j'ai perdu l'habitude de sortir et que je continue à rester cloitrée chez moi depuis.

Une maladie qui nous détruit et sue certaines personnes de notre entourage on du mal à comprendre pas facile au quotidien un calvaire oxygène depuis 2 ans plus tout les traitements

La BPCO n a pas la même connaissance au près du grand public car elle est la punition des fumeurs et rien n est fait pour démentir cette fausse croyance. IL faut éduqué sur la pollution et d autres causes de la pathologie des spots d information télévisé comme le cancer

Cela fait 20 ans que j ai cette maladie . Je suis sous oxygène 24h/24 à 4l au repos et 6l à l effort plus ventilation la nuit . La fatigue est la et le moindre effort mais bientôt impossible . Courage à tous .

bonjour a tous moi ca fais 7ans que l on m a décelé cette saloperie de maladie biensur on m a dis que c etais de ma faute car j etais un fumeur mais pas dus a la pollution et mon metier (mecanicien auto) donc en contact tres raproche avec de l amiante et particules fine des diesel et aussi au benzène contenus dans l essence je suis depuis sous oxygene 24/24 et tres essoufflé a quand un traitement digne de ce nom pour nous aider a mieux vivre avec cette maladie j ai de emphysème et taticardie ca fais du bien d en parler bon courage a tous et prtez vous bien tant que possible et que la force soie avec vous a bientot sur cette page

View more comments

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres. À lire.
Constat n°2. TRONQUÉE.
En dissimulant toujours la BPCO* derrière le voile opaque des maladies respiratoires ** ou le terme générique et diffus de maladies chroniques, personne ne sait à quoi celle-ci ressemble exactement, et il est ainsi plus simple de travestir la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts. 
Ne pas mettre la BPCO au rang numéro un des calamités sanitaires alors qu’elle affecte plus de 5 millions de Français***, et que l’urgence à la faire connaître et reconnaître dans la population est vitale, est un acte de NON-ASSISTANCE à personne en danger. 
Dénaturer la BPCO est monnaie courante et le message officiel institutionnel sait se faire très polissé et extrêmement délicat, quitte à ‘’dématérialiser’’ son évaluation. 
Il sagit sans doute de ne pas importuner qui que ce soit, évoquant ici l’obstruction progressive (mais jusqu’où ?), et là,  l’emphysème, qui ne parle à personne, où bien encore, l’insuffisance respiratoire (encore moins parlante que l’insuffisance cardiaque) dont certains médecins nous disent qu’il s’agit d’une maladie (ce qui n’est pas le cas; cest en réalité le stade ultime de la BPCO dans 98% des cas) ou d’autres subterfuges  créant ainsi des amalgames, des flous très rentables avec des maladies qui nont rien à voir, ni par leur gravité ni par leur mécanisme originel.
Et quand on veut de surcroît, culpabiliser les malades victimes de cette pathologie grave incomprise, dont l’approche globale n’a pas varié d’un iota depuis son identification dans l’espace sanitaire depuis près de 50 ans, on associe systématiquement à la BPCO limage éculée de la maladie du vieux fumeur crétin... qui la bien cherché ! Le décor est planté et les BPCO, catalogués, écartés du champ visuel ! 
Avec ce genre de stratégie on passe rapidement le Rubicon, la stigmatisation à outrance fait le reste et cela sert bien les intérêts de certains au détriment des malades. Pour information, les plus jeunes à ce jour déjà placés sous oxygène nont pas 30 ans.
Sauf que, petit rappel****, les deux tiers des BPCO sont des défaillants respiratoires dès la petite enfance et un tiers des BPCO (ce qui se verra de plus en plus d’ailleurs) n’a jamais été concerné par l’addiction au tabac. 
Le problème, en fait, n’est pas forcément que ces personnes aient fumé (même si nous le rappelons il s’agit d’un processus très aggravant de prédispositions initiales) mais quaucune instance sanitaire, ne les ai détectées très jeunes et informées solennellement qu’elles étaient des personnes fragiles, à très haut risque. Elles auraient dû être alertées qu’elles devaient éviter, durant toute leur vie, TOUS les TOXIQUES inhalés, la pollution en général, la sédentarité et les infections diverses.
Mais sans PRÉVENTION, le compte n’y est pas et le résultat est lourd de conséquences aujourd’hui alors que cette maladie est bien identifiée depuis les années 70.
La BPCO est déjà la 3ème cause de mortalité et les perspectives à 2030 pointent la sédentarité comme première cause de BPCO selon des statistiques. Alors…
Au final, est-ce que quelqu’un aurait l’idée dans les médias de laisser stigmatiser les gens dans dautres maladies comme c’est le cas pour les BPCO ? Non, ni pour le sida, ni pour l’obésité, ni pour les maladies cardio-vasculaires, ni pour le cancer et encore moins pour l’asthme etc. 
Pourtant on pourrait aussi incriminer dans ces pathologies le patient pour son mode de vie, son hygiène alimentaire, ses comportements à risques...
Non, personne noserait le faire, et cest heureux, alors pourquoi continue-t-on à le faire sans cesse pour la BPCO ? Par commodités malheureusement ! Mais la 3ème génération de diagnostiqués (45-65 ans) et celles qui suivent, sont décidées à ne plus se laisser faire.
**La BPCO cest quoi en réalité ?
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global…
Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO : 
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1_qtXKMYflu63LyzOIwCmjCPhP_o5qJKC1o6dmUjtZ3JnkAmCJ4DHHkxw
** Les maladies respiratoires dans l’ordre en volume et en dégâts sont :
BPCO, cancer du poumon, maladies rares : Mucoviscidose-déficit alpha Alpha-1-Antitrypsine, DDB, fibrose, PID, Asthme et allergies.
*** Plus de cinq millions dont seulement un est diagnostiqué avec déjà 700.000 individus au stade sévère. Quant aux chiffres divers qui sont présentés régulièrement, ils sont toujours les mêmes depuis le début des années 2000. Cherchez l’erreur… alors que le nombre des BPCO explose depuis des années !
**** Ces chiffres sortent de nos réseaux de patients où des milliers de victimes s’expriment. D’ailleurs qui prend le soin de faire l’historique de santé de son patient pour connaître ses antériorités et tracer ainsi son parcours et donc ses problèmes initiaux, médicaux et son contexte de vie pour mettre en œuvre une prise en charge optimale.

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres. À lire.
Constat n°2. TRONQUÉE.
En dissimulant toujours la BPCO* derrière le voile opaque des "maladies respiratoires" ** ou le terme générique et diffus de "maladies chroniques", personne ne sait à quoi celle-ci ressemble exactement, et il est ainsi plus simple de travestir la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts.
Ne pas mettre la BPCO au rang numéro un des calamités sanitaires alors qu’elle affecte plus de 5 millions de Français***, et que l’urgence à la faire connaître et reconnaître dans la population est vitale, est un acte de NON-ASSISTANCE à personne en danger.

Dénaturer la BPCO est monnaie courante et le message officiel institutionnel sait se faire très polissé et extrêmement délicat, quitte à ‘’dématérialiser’’ son évaluation.
Il s'agit sans doute de ne pas importuner qui que ce soit, évoquant ici l’obstruction progressive (mais jusqu’où ?), et là, l’emphysème, qui ne parle à personne, où bien encore, l’insuffisance respiratoire (encore moins parlante que l’insuffisance cardiaque) dont certains médecins nous disent qu’il s’agit d’une maladie (ce qui n’est pas le cas; c'est en réalité le stade ultime de la BPCO dans 98% des cas) ou d’autres subterfuges créant ainsi des amalgames, des flous très rentables avec des maladies qui n'ont rien à voir, ni par leur gravité ni par leur mécanisme originel.

Et quand on veut de surcroît, culpabiliser les malades victimes de cette pathologie grave incomprise, dont l’approche globale n’a pas varié d’un iota depuis son identification dans l’espace sanitaire depuis près de 50 ans, on associe systématiquement à la BPCO l'image éculée de la maladie du vieux fumeur crétin... qui l'a bien cherché ! Le décor est planté et les BPCO, catalogués, écartés du champ visuel !
Avec ce genre de stratégie on passe rapidement le Rubicon, la stigmatisation à outrance fait le reste et cela sert bien les intérêts de certains au détriment des malades. Pour information, les plus jeunes à ce jour déjà placés sous oxygène n'ont pas 30 ans.

Sauf que, petit rappel****, les deux tiers des BPCO sont des défaillants respiratoires dès la petite enfance et un tiers des BPCO (ce qui se verra de plus en plus d’ailleurs) n’a jamais été concerné par l’addiction au tabac.
Le problème, en fait, n’est pas forcément que ces personnes aient fumé (même si nous le rappelons il s’agit d’un processus très aggravant de prédispositions initiales) mais qu'aucune instance sanitaire, ne les ai détectées très jeunes et informées solennellement qu’elles étaient des personnes fragiles, à très haut risque. Elles auraient dû être alertées qu’elles devaient éviter, durant toute leur vie, TOUS les TOXIQUES inhalés, la pollution en général, la sédentarité et les infections diverses.
Mais sans PRÉVENTION, le compte n’y est pas et le résultat est lourd de conséquences aujourd’hui alors que cette maladie est bien identifiée depuis les années 70.
La BPCO est déjà la 3ème cause de mortalité et les perspectives à 2030 pointent la sédentarité comme première cause de BPCO selon des statistiques. Alors…

Au final, est-ce que quelqu’un aurait l’idée dans les médias de laisser stigmatiser les gens dans d'autres maladies comme c’est le cas pour les BPCO ? Non, ni pour le sida, ni pour l’obésité, ni pour les maladies cardio-vasculaires, ni pour le cancer et encore moins pour l’asthme etc.
Pourtant on pourrait aussi incriminer dans ces pathologies le patient pour son mode de vie, son hygiène alimentaire, ses comportements à risques...
Non, personne n'oserait le faire, et c'est heureux, alors pourquoi continue-t-on à le faire sans cesse pour la BPCO ? Par commodités malheureusement ! Mais la 3ème génération de diagnostiqués (45-65 ans) et celles qui suivent, sont décidées à ne plus se laisser faire.

**La BPCO c'est quoi en réalité ?
La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global…
Vous voulez tout savoir sur la définition de la BPCO, suivez ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1_qtXKMYflu63LyzOIwCmjC...

** Les maladies respiratoires dans l’ordre en volume et en dégâts sont :
BPCO, cancer du poumon, maladies rares : Mucoviscidose-déficit alpha Alpha-1-Antitrypsine, DDB, fibrose, PID, Asthme et allergies.

*** Plus de cinq millions dont seulement un est diagnostiqué avec déjà 700.000 individus au stade sévère. Quant aux chiffres divers qui sont présentés régulièrement, ils sont toujours les mêmes depuis le début des années 2000. Cherchez l’erreur… alors que le nombre des BPCO explose depuis des années !

**** Ces chiffres sortent de nos réseaux de patients où des milliers de victimes s’expriment. D’ailleurs qui prend le soin de faire l’historique de santé de son patient pour connaître ses antériorités et tracer ainsi son parcours et donc ses problèmes initiaux, médicaux et son contexte de vie pour mettre en œuvre une prise en charge optimale.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

J'ai une BPCO très très très difficile au quotidien

Je suis bpco depuis 2014 c est une maladie très fatiguant

j ai eu une BPCO aujourd'hui sa fait un peut plus de 4 ans que je suis greffé

Que peut on faire qu ant les plus concerner a savoir le gouv les labo les chercheurs les investisseurs et autres nous denigres il nous restent les prieres

Quelqu'un devrait dire à mon pharmacien qui m'a humilié l'autre jour avec le vaccin contre la grippe en disant que je n'étais pas admissible au bcpo quand le monde était à côté de moi. Elle m'a fait répéter 2 fois le problème puis a dit que je ne pouvais toujours pas en avoir jusqu'à ce que le patron vienne mais après avoir pleuré pendant 1 heure à la maison 😢J'ai moins de 50 ans et oui j'étais un fumeur mais quand j'ai commencé ce n'était pas considéré comme un crime. Chaque jour est déjà assez difficile pour se lever, pas besoin de commentaires stupides pour empirer les choses

Bonjour oui on se mobilise,la recherche avancera,fumeur ou pas nous avons tous droits à l,avancé médicale

Je le vis de fois moins bien certains jours beaucoup d hospitalisation

Je suis BPCO reconnue depuis 1ans et me retrouve au stade 3 avec aerosole matin et soir mais comme j'ai un suivi à cause de mes soucis cardiaque cela me pose problème due aux palpitations que les inhalation me procure donc réduit à 1 fois par jour avec une bouffée de ombrez et trelegy sans compter tous les médicaments que je doit prendre jour après jour pour mon cœur et pour la thyroïde avec ablation du côté droit en 2000 ça devient de plus en plus difficile je ne suis plus la personne active j'ai 58ans et j'ai pris un coup de vieux fenomenal j'attends pour un pontage et j'ai des problèmes pour une gastroscopie et coelioscopie car ont ne peut manesthesié uniquement avec un service de réanimation c triste pour tous ce qui sont atteind de cette merde je vous souhaitent à tous courage pour se combat une mamie de 10 petits enfants

Bonjour,

J'ai une BPCO stade 2 avec emphysème sévère depuis 2019, et pourtant la sécurité sociale me refuse la demande d'ALD, est-ce normal?

FB m'empêche de divulguer vers un ami .....?

Moi aussi , j' ai cette BPCO dur dur

Bonjour quel est la différence entre asthme sévère et bpco? Es ce que l asthme conduit à la bpco? Merci Bonne journée

Bonjour existe t il une aide pour que nous soyons reconnu en invalidité si oui ou dois-je me diriger s'il vous plaît merci d'avance

j ai une BPCO stade 3 avec emphyseme j ai une prise en charge a 100 pour cent je voudrais savoir a quoi j ai droit par la secu ayant des difficutés pour faire le ménage

J'ai bpco et emphysème pulmonaire sévère , cette maladie c est l enfer, elle a changé ma vie . Je suis entourée et pourtant je me sens seule . J'ai beaucoup diminué la cigarette mais n arrive pas a arrêter , évidemment mon entourage ne comprends pas oui c'est vrai je devrais arrêter mais c'est difficile pour moi . Plus les angoisses terrible aussi et difficile a expliqué .

Mon mari a été soigné pour une BPCO pendant 7 ans et il est parti après avoir fait 3 pneumopathie en 1 mois. Dur, dur....

Eh bien je vous certifie qu'atteinte d'obésité, je suis critiquée à cause de mon poids depuis de nombreuses années. B.P.C.O, je le suis à cause d'une maladie de Fabry. J'ai en outre été fumeuse pendant de nombreuses années, donc, aussi critiquée. J'ai arrêté depuis 8 ans, sous l'influence de mon meilleur ami. Ma B.P.C.O s'est du coup bien améliorée. Mais je me fais encore critiquer à cause de mon poids,et du fait que j'ai fumé...Du coup, je ne fais aucun effort pour maigrir.Mais je ne refume pas pour autant.

Je suis Bpco aussi mais comment savez-vous votre stade ?

Pour ma part ces grâce à l assistante sociale de la sécu elle a tapé du poing au près de mon médecin car je respirais mal et mon médecin ne m envoyé pas auprès d un pneumo résultats bpco stade 3 plus emphysème diffus

Je vous rassure les amis, j'ai bpco + 2 moitié de poumons en moins, pneumothorax multiples et un cancer du poumon, et tout le monde s'en branle, la bpco n'est pas reconnue, tu peux crever gratuitement.

J’aimerais savoir si le complément alimentaire lignosus dont on voit la pub sur FB est bon pour la bpco si quelqu’un d’entre vous l’a testé BPCO Fédération France BPCO

J'ai lacv bcpo très difficile à vivre avec oxygène tout les jours très difficiles avec

View more comments

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres. 
BPCO, FAITES-VOUS ENTENDRE.
Constat n°1. Insignifiante.
Linformation’’ sur la BPCO* commence toujours et invariablement de la même façon depuis des décennies par le discours très convenu des institutions : maladie chronique et lentement progressive, caractérisée par une diminution non complètement réversible (sic) des débits aériens. 
Insignifiante déclinaison de la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts et dont la qualité de vie des patients au stade sévère est globalement plus altérée que pour la majorité des patients traités en cancérologie. 
À qui cette présentation littéraire parle-t-elle ? À PERSONNE et cela est volontaire. 
Ainsi, cahin-caha, cette anodine maladie s’enfonce, décennies après décennies, dans une défaillance systémique celle-ci complètement irréversible. Il n’y avait pas meilleure formule pour cacher le sujet de la BPCO ! 
Quelle maladie de cette ampleur, dans l’espace sanitaire français, est restée invisible aussi longtemps ? AUCUNE !
Pendant ce temps, les cohortes de patients ont gonflé au point qu’aujourd’hui, comme nous l’annoncions depuis des années, les spécialistes ne peuvent faire face qu’aux urgences et des centaines de milliers de personnes s’effondrent dans l’indifférence absolue.
Une catastrophe qui va encore s’amplifier tant que tout ira à-vau-l ’eau et dire que certains se permettent, encore, de se pousser du col, l’air satisfait de leur ‘’travail’’. 
Vous êtes journalistes, élu(e)s, administrateurs, employeurs, voici la réalité de la BPCO vu par ceux qui la subissent au quotidien H/24 et si quelqu’un veut contredire notre définition, qu’il prenne sa plume et nous le fasse savoir ! 
*La BPCO cest quoi en réalité ?
C’est est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions dEuropéens.
Cest l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par lOBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. 
L’écroulement systémique de l’état physiologique qui s’ensuit chez l’individu le fait basculer vers la survie permanente.  
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limitée au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades et ramener la BPCO et son risque de gravité minoré au rang de second de la classe loin derrière l’Asthme (qui dans 99% des cas reste dune incidence minime pour ceux qui en sont affectés). 
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux… L’intégralité de la définition via ce lien France BPCO :
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1_qtXKMYflu63LyzOIwCmjCPhP_o5qJKC1o6dmUjtZ3JnkAmCJ4DHHkxw

France BPCO – Pourquoi en sommes-nous là, entre autres.
BPCO, FAITES-VOUS ENTENDRE.
Constat n°1. Insignifiante.
"L'information’’ sur la BPCO* commence toujours et invariablement de la même façon depuis des décennies par le discours très convenu des institutions : "maladie chronique et lentement progressive, caractérisée par une diminution non complètement réversible (sic) des débits aériens".
Insignifiante déclinaison de la maladie pulmonaire la plus importante en volume et en dégâts et dont la qualité de vie des patients au stade sévère est globalement plus altérée que pour la majorité des patients traités en cancérologie.
À qui cette présentation littéraire parle-t-elle ? À PERSONNE et cela est volontaire.
Ainsi, cahin-caha, cette "anodine" maladie s’enfonce, décennies après décennies, dans une défaillance systémique celle-ci complètement irréversible. Il n’y avait pas meilleure formule pour cacher le sujet de la BPCO !
Quelle maladie de cette ampleur, dans l’espace sanitaire français, est restée invisible aussi longtemps ? AUCUNE !
Pendant ce temps, les cohortes de patients ont gonflé au point qu’aujourd’hui, comme nous l’annoncions depuis des années, les spécialistes ne peuvent faire face qu’aux urgences et des centaines de milliers de personnes s’effondrent dans l’indifférence absolue.

Une catastrophe qui va encore s’amplifier tant que tout ira à-vau-l ’eau et dire que certains se permettent, encore, de se pousser du col, l’air satisfait de leur ‘’travail’’.
Vous êtes journalistes, élu(e)s, administrateurs, employeurs, voici la réalité de la BPCO vu par ceux qui la subissent au quotidien H/24 et si quelqu’un veut contredire notre définition, qu’il prenne sa plume et nous le fasse savoir !
*La BPCO c'est quoi en réalité ?
C’est est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 30 millions d'Européens.
C'est l’EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus.
L’écroulement systémique de l’état physiologique qui s’ensuit chez l’individu le fait basculer vers la survie permanente.
Voici la présentation que font les victimes de la BPCO, une vision bien éloignée de celle, totalement édulcorée des institutions médicales, limitée au ‘’simple rétrécissement progressif des bronches’’ qui a le don d’énerver les malades et ramener la BPCO et son risque de gravité minoré au rang de second de la classe loin derrière l’Asthme (qui dans 99% des cas reste d'une incidence minime pour ceux qui en sont affectés).
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux… L’intégralité de la définition via ce lien France BPCO :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/edit?fbclid=IwAR1_qtXKMYflu63LyzOIwCmjC...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

😪😡👍

Post partagé forum patients BPCO

La BPCO est très dure au quotidien j'ai une BPCO

Ptg.

Ptg 😉là bpco est une maladie très dure à vivre et si peu reconnu 😡😢

Ptg

Ttg

Ptg🙏👍

Bonjour à tous,oui nous avons nous aussi droits à de la recherche et moins souffrir,courage

Courage aux personnes concernées.

Cette maladie n est pas comprise. Et pourtant tant de personnes sont en difficultés respiratoire. C est une vie qui s écroulé, car le manque de souffle nous affaibli et nous isolé.

et maintenant bronchiolite des nourrissons, des bébés....

Ptg , cette maladie est tellement mal comprise , oui cette maladie nous isole , les personnes de bonnes leçons prenaient seulement une journée avec cette maladie et après vous pourrez juger

Pour rappel, si la BPCO est inconnue, mal comprise, mal prise en compte entre autres, la raison en est simple, PERSONNE ou presque n'a souhaité que cette pathologie ne vienne sur le devant de la scène! Suivez les posts qui vont suivre. Et PARTAGEZ-SOUTENEZ France BPCO.

Si seulement on pouvait se dire que cet maladie vas etre reconnue il faut que sa bouge. Cette maladie me pourrie la vie je suis la mais en souffrance tout les matins je pries que ma situation soit bonne mais hélas sa s empires et je dois vivre avec

ptg,les medecins se moquent de nous,on est des cobayes et quelle souffrance sur a supporter et la peur de manquer de souffle

Le diagnostic est tombé en juin 2020 : BPCO toujours accompagné de son ami : l'emphysème. J'étais à l'aube de mes 41ans, un peu toi pour cette maladie selon les spécialistes sauf que, j'avais attrapé le covid bien avant que cette maladie soit de notoriété publique donc j'ai été traitée comme si j'avais une grippe. Dès lors, ma situation physique s'est aggravée, j'ai dû demander à mon médecin un scanner thoracique que je n'ai pu passer que... 6 mois après, le couperet est tombé. Depuis, ma qualité de vie s'est fortement dégradée avec de nombreux aller-retours aux urgences. Ce qui me met en colère c'est que ma pneumologue a décrété que c'était à cause de la cigarette, je fumais environ 6 cigarettes par jour, rien de quoi déclarer un BPCO surtout aussi précoce alors que les causes sont variées. De plus ma pneumologue ne me donne aucune information sur la maladie, j'arrive, elle me repose toujours la même question : vous fumez toujours ? Puis passe au test d'effort, me fait mon ordonnance mais refuse de me prescrire une bouteille d'oxygène (ce qui m'éviterait ces aller-retours aux urgences). Tout ce que j'ai appris vient de mes différentes lectures d'articles ou sur le site BPCO. J'ai décidé d'aller voir un autre pneumologue, j'ai rdv la semaine prochaine, j'espère qu'il sera plus à mon écoute...

Ptg

lorsque la BPCO était inconnue nombre d'enfants diagnostiqués asthmatique souffraient en réalité de BPCO et n'étaient pas traités correctement !

je fais de l'apnée du sommeil ; est-ce que cela peut aboutir à une BPCO ? Merci

😒

Cette terrible maladie survient soit disant chez les fumeurs..Alors qu ils y a toujours eu des fumeurs et tous non pas cette pathologie..il y a la pollution atmosphérique.mais ça on n en parle pas..Tous ces jeunes enfants qui ont des Bronchiolites qu elle est la cause? Garderont ils des séquelles..courage a tous ceux qui souffrent de cette maladie...moi en particulier depuis près de 18 ans..

En faite il faut avoir une Bpco pour comprendre la mal être de cette maladie

Partagé

Asthme plus bpco bien sûr la cigarette et ça commence à m’énerver ai vécu à Paris pendant 42 ans et on me parle pas de la pollution et du travail que j’ai fait avant en tant que chef boucher chaud et froid en permanence je suis à la retraite mais pour ceux qui travail je les plein

View more comments

BPCO*. La société Boehringer, spécialiste du bronchodilatateur et partenaire dune fédération dapnéique du sommeil (cherchez lerreur) persiste et signe. Chez La BPCO et Moi, cest tous les jours la fête quitte à faire intervenir de faux malades qui déclarent passer du stade 4 de la BPCO au stade 2. Un sacré sport que de se mélanger tout le temps les pinceaux à ce point (promouvoir les sprays à des apnéiques du sommeil cétait déjà fort) mais raconter nimporte quoi sur la BPCO cest encore pire ! 
Le premier savant qui nous expliquera quarrivée au stade le plus extrême de la BPCO, un patient peut sauto-rétrograder à des stades inférieurs de la maladie, sera le bienvenu. 
Il permettra à des centaines de milliers dindividus de revenir à un stade plus clément et ainsi faire dire à tous, la BPCO quelle fasse sa vie et moi la mienne. Quand la bêtise par intérêt direct (pour satisfaire celui plus particulier dorganisations médicales) rejoint le foutage de gueule à plein vent, il est temps que les BPCO se soulèvent et disent à cette belle compagnie daller se faire voir ailleurs. 
Celles et ceux qui ont accès à leur page sociale devrait en profiter pour leur mettre les points sur les i. Côté France BPCO, nous sommes bannis de cette belle production rédactionnelle depuis fort longtemps, sans doute parce que certaines vérités sont un peu gênantes.
Réduire la BPCO à une maladie  de vieux crétins fumeurs depuis des décennies a non seulement servi les intérêts de certains mais permet encore aujourdhui à certains autres de raconter nimporte quoi. Quel respect des malades!
BPCO, soutenez France BPCO si vous ne voulez pas mourir à petit feu dans le déni total.
*La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 25 millions dEuropéens.
Cest l’ EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par lOBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus.
Un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne et lhistoire dun périple commencé très tôt depuis l’enfance. La BPCO, une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Quant aux statistiques, le ratio de gravité est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère lors du diagnostic. Déjà des centaines de milliers dautres ont basculés dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus très précoces (30 ans).
Voici une des CONSÉQUENCES de cette « absence » chronique qui dure depuis des décennies mais qui ne dérange personne. Voir sécrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
Lignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, sans attirer lattention.
Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalise que 0,6% (dernier chiffre visible) du total de ceux-ci au niveau Européen ; des prétentions PEU honorifiques qui coûtent déjà très, très lourd en PERTES humaines et économiques.
Avec un tel constat, le COMBAT que nous menons en France et maintenant à linternational avec France BPCO, la fédération nationale des patients BPCO (francebpco.eu)https://francebpco.eu/adherez-soutenez/ , est majeur pour nous, pour vous, vos enfants, vos parents, vos amis. SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS, SOUTENEZ VOS MALADES.

BPCO*. La société Boehringer, spécialiste du bronchodilatateur et partenaire d'une fédération d'apnéique du sommeil (cherchez l'erreur) persiste et signe. Chez ''La BPCO et Moi'', c'est tous les jours la fête quitte à faire intervenir de faux malades qui déclarent passer du stade 4 de la BPCO au stade 2. Un sacré sport que de se mélanger tout le temps les pinceaux à ce point (promouvoir les sprays à des apnéiques du sommeil c'était déjà fort) mais raconter n'importe quoi sur la BPCO c'est encore pire !
Le premier savant qui nous expliquera qu'arrivée au stade le plus extrême de la BPCO, un patient peut s'auto-rétrograder à des stades inférieurs de la maladie, sera le bienvenu.
Il permettra à des centaines de milliers d'individus de revenir à un stade plus clément et ainsi faire dire à tous, la BPCO qu'elle fasse sa vie et moi la mienne. Quand la bêtise par intérêt direct (pour satisfaire celui plus particulier d'organisations médicales) rejoint le foutage de gueule à plein vent, il est temps que les BPCO se soulèvent et disent à cette belle compagnie d'aller se faire voir ailleurs.
Celles et ceux qui ont accès à leur page ''sociale'' devrait en profiter pour leur mettre les points sur les i. Côté France BPCO, nous sommes bannis de cette belle production rédactionnelle depuis fort longtemps, sans doute parce que certaines vérités sont un peu gênantes.
Réduire la BPCO à une maladie '' de vieux crétins fumeurs'' depuis des décennies a non seulement servi les intérêts de certains mais permet encore aujourd'hui à certains autres de raconter n'importe quoi. Quel respect des malades!
BPCO, soutenez France BPCO si vous ne voulez pas mourir à petit feu dans le déni total.

*La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 25 millions d'Européens.
C'est l’ EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus.
Un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne et l'histoire d'un périple commencé très tôt depuis l’enfance. La BPCO, une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !

BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.

La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Quant aux statistiques, le ratio de gravité est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère lors du diagnostic. Déjà des centaines de milliers d'autres ont basculés dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus très précoces (30 ans).
Voici une des CONSÉQUENCES de cette « absence » chronique qui dure depuis des décennies mais qui ne dérange personne. Voir s'écrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.

L'ignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, sans attirer l'attention.

Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalise que 0,6% (dernier chiffre visible) du total de ceux-ci au niveau Européen ; des prétentions PEU honorifiques qui coûtent déjà très, très lourd en PERTES humaines et économiques.

Avec un tel constat, le COMBAT que nous menons en France et maintenant à l'international avec France BPCO, la fédération nationale des patients BPCO (francebpco.eu)https://francebpco.eu/adherez-soutenez/ , est majeur pour nous, pour vous, vos enfants, vos parents, vos amis. SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS, SOUTENEZ VOS MALADES.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Horrible de voir ses betises

Mettre des gens qui ne sont pas touchés par la BPCO en publicité est vraiment scandaleux 👿

c'est horrible,de faire ca,ils savent pas ce que nous endurons!

Philippe, tu connais mon cas. Suis je exceptionnel , mais en 2007 j'étais BPCO Sévère à 40% Vems après deux ans de réhabilitation respiratoire à L'espace du souffle sous la direction du Dr Maffre Pneumologue, j'étais remonté à 68% Depuis je maintiens à 60% soit stade 2 Ai-je eu de la chance ? L'année dernière j'ai pu faire en marchant 60kms en 12h15 , cette année qu'un petit 40kms Tous mon soutien à ton équipe, à toi aussi Bien amicalement JP 🙏🌈

Je veux bien être invitée à la fête, ils verront ce que c est qu une véritable BPCO, quelle bande de menteurs et de connards. Désolée pour ma grossièreté mais c est inacceptable.

En grattant un peu plus, ils vont même trouver un stade 4 guérir complètement...! 🙄

Si seulement moi stade 4 depuis 10 ans ça devient franchement compliqué

Je suis Bpco Stade 3 avec oxygène la nuit plus des problèmes cardiaques ce n est pas facile à vivre bon courage à toutes les personnes qui sont atteintes par cette maladie évolutive et incurable pour mon compte ma capacité de marche est de moins de 150 mètres

J’avais été choquée par cette « pseudo » malade qui déclarait être passée du stade 4 au stade 2… 🤬 Je suis au stade 3 stabilisée et je trouve ça déjà pas mal… 🙄🤗

Moi. Bpco stade 3 et pas oxigene à la maison. Mais fait des allez retours à. L hôpital la j ai attraper une bactérie donc la oxigene a l hôpital j ai moi non

Bonjour moi aussi d’après le pneumologue je suis en BPCO et donc je dois prendre un appareil avec un masque le soir mais malheureusement je ne supporte pas ces masques mêmes différents modèles que j’ai essayé et puis je me sentais toujours très très mal et à faire des HT et un serrage sur la poitrine et un mal de ventre même après une trentaine de minutes d’essai car je ne supporte pas je croyais à en mourir quel solution peut t’on faire peut-être excite t’il un médicament où autre chose ?? Pouvez-vous me donner des suggestions où des solutions à mon problème merci beaucoup

HONTE A CES CHARLATANS !!!😡😡😡😡😡

Pfffff c’est une maladie évolutive, donc, qu’on l’accepte ou non, ça s’aggrave toujours. Parfois lentement mais on ne peut plus revenir en arrière . Le jour où ils pourront déjà stopper l’évolution, ce sera déjà un grand pas!

Malade depuis 21 ans je suis en stade 4 , on n a pas le droit de se moquer de nous par des publicités mensongères. Si ces gens pouvaient imaginer notre souffrance journalière o2 la nuit et une partie de la journée je ne peux plus rien faire chez moi, c est affreux de se voir dégrader comme ça,

J'ai longtemps été à 56% de VEMS et depuis que j'ai mon traitement par mon pneumologue Mr Henry Defaucal à Nîmes je suis remontée à 66% et je suis donc maintenant à un stade modéré...Je suis rarement essoufflé sauf quand je monte des escaliers, pour l'instant se n'est pas très handicapant.

J'allais oublier je fais de la marche rapide dans 1 heure environ tous les jours et cela me fait beaucoup de bien !

Passer du stade 4 au stade 2 ….encore une publicité mensonge quelle honte…..😡😡😡😡

Je soutiens et j'adhère à France BPCO. Venez nous aider !

View more comments

France BPCO ... cette absence pèse aujourdhui comme une insulte permanente sur le dos de plus de 5 millions de Français qui en sont affectés. Évoquer les MALADIES RESPIRATOIRES* (voir ci-dessous le détail réel) pour ÉVITER systématiquement DE DIRE que la BPCO est LA MALADIE respiratoire la plus IMPORTANTE en volume et en dégâts est une aberration suicidaire qui dure depuis plus de 40 ans !
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Pire, cette situation n’interpelle PERSONNE ou presque.
Lorsque France BPCO apostrophe les parlementaires lors de la première vague Covid, ils sont seulement une dizaine à répondre à une alerte durgence sur ... 925. Le paradoxe est quils sont plus de 150 médecins et autres paramédicaux dans les 2 hémicycles. Nous sommes déjà dans une situation de non-assistance à personne en danger générale. 
Voici une des CONSÉQUENCES de cet « oubli » chronique, de cette grande précaution à éviter invariablement le sujet, le contourner et souvent le dénier, voire le travestir tout simplement en faisant de la BPCO une maladie presque bénigne (le fameux rétrécissement progressif des bronches...), moins importante que lasthme connu, lui, depuis les années 60.
Par contre la STIGMATISATION va bon train, tout le monde sen donne à cœur joie. Il faut bien lire et relire le lien sur la BPCO en fin darticle pour mieux comprendre la réalité et comment elle affecte la population active. 
Il est temps de se réveiller, il est temps que tous ceux qui nous disent faire ou avoir fait quoi que ce soit depuis des décennies se bougent ou nous démontrent
factuellement les résultats car depuis près de 50 ans **, cette absence pèse aujourdhui comme une insulte permanente sur le dos de plus de 5 millions de Français qui en sont affectés.
Quant aux statistiques, le ratio de gravité au diagnostic est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère. Déjà des centaines de milliers dautres ont basculé dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus en plus précoces (30 ans et beaucoup moins).
SOUTENEZ France BPCO. https://francebpco.eu/
Soutenez notre et votre combat. Sans quoi, les 30 prochaines années seront similaires à celles qui viennent de sécouler. Rien nen ressortira.
Dès lors, est-ce que tous les responsables de cette hécatombe seront prêts à reconnaitre quils savaient déjà quen 2022 une partie de la population était condamnée faute de prise de conscience au niveau national mais quils nont rien fait ou presque ?
Laisser dépérir des gens pendant des années, est-ce-là une logique médicale, une logique dÉtat ? Une logique économique ?
*Maladies respiratoires en volume et en dégâts :
BPCO + de 5 millions dindividus (1 million de diagnostiqués=700.000 sévères), déficit Alpha antitrypsine, +7000 personnes environ, maladies rares : mucoviscidose +7.000 personnes environ, Fibroses, idem en volume et enfin, dans lordre des difficultés à vivre, lasthme dont le stade sévère dépasse rarement le 1% du volume total.
**Depuis près de 50 ans (premières mises sous oxygène en
hospitalier dans les années 70).
*La BPCO cest quoi ? Suivez ce lien pour mieux comprendre lobjet du combat que nous menons et la différence entre la réalité vécue par les malades et la présentation abscons et insupportable aujourdhui de la littérature institutionnelle : 
https://drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/view?fbclid=IwAR0iFoyvBns8u0brNqx-ADEVS5eRKP3plfERFwvNQEpdVbIKXXZZ8crxFqo

France BPCO ''... cette absence pèse aujourd'hui comme une insulte permanente sur le dos de plus de 5 millions de Français qui en sont affectés'.' Évoquer les MALADIES RESPIRATOIRES* (voir ci-dessous le détail réel) pour ÉVITER systématiquement DE DIRE que la BPCO est LA MALADIE respiratoire la plus IMPORTANTE en volume et en dégâts est une aberration suicidaire qui dure depuis plus de 40 ans !
La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Pire, cette situation n’interpelle PERSONNE ou presque.

Lorsque France BPCO apostrophe les parlementaires lors de la première vague Covid, ils sont seulement une dizaine à répondre à une alerte d'urgence sur ... 925. Le paradoxe est qu'ils sont plus de 150 médecins et autres paramédicaux dans les 2 hémicycles. Nous sommes déjà dans une situation de non-assistance à personne en danger générale.
Voici une des CONSÉQUENCES de cet « oubli » chronique, de cette grande précaution à éviter invariablement le sujet, le contourner et souvent le dénier, voire le travestir tout simplement en faisant de la BPCO une maladie presque bénigne (le fameux rétrécissement progressif des bronches...), moins importante que l'asthme connu, lui, depuis les années 60'.
Par contre la STIGMATISATION va bon train, tout le monde s'en donne à cœur joie. Il faut bien lire et relire le lien sur la BPCO en fin d'article pour mieux comprendre la réalité et comment elle affecte la population active.

Il est temps de se réveiller, il est temps que tous ceux qui nous disent faire ou avoir fait quoi que ce soit depuis des décennies se bougent ou nous démontrent
factuellement les résultats car depuis près de 50 ans **, cette absence pèse aujourd'hui comme une insulte permanente sur le dos de plus de 5 millions de Français qui en sont affectés.

Quant aux statistiques, le ratio de gravité au diagnostic est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère. Déjà des centaines de milliers d'autres ont basculé dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus en plus précoces (30 ans et beaucoup moins).

SOUTENEZ France BPCO. francebpco.eu/

Soutenez notre et votre combat. Sans quoi, les 30 prochaines années seront similaires à celles qui viennent de s'écouler. Rien n'en ressortira.
Dès lors, est-ce que tous les responsables de cette hécatombe seront prêts à reconnaitre qu'ils savaient déjà qu'en 2022 une partie de la population était condamnée faute de prise de conscience au niveau national mais qu'ils n'ont rien fait ou presque ?
Laisser dépérir des gens pendant des années, est-ce-là une logique médicale, une logique d'État ? Une logique économique ?
*Maladies respiratoires en volume et en dégâts :
BPCO + de 5 millions d'individus (1 million de diagnostiqués=700.000 sévères), déficit Alpha antitrypsine, +7000 personnes environ, maladies rares : mucoviscidose +7.000 personnes environ, Fibroses, idem en volume et enfin, dans l'ordre des difficultés à vivre, l'asthme dont le stade sévère dépasse rarement le 1% du volume total.
**Depuis près de 50 ans (premières mises sous oxygène en
hospitalier dans les années 70).

*La BPCO c'est quoi ? Suivez ce lien pour mieux comprendre l'objet du combat que nous menons et la différence entre la réalité vécue par les malades et la présentation abscons et insupportable aujourd'hui de la littérature institutionnelle :
drive.google.com/file/d/1D-wp5g_9PhSZDC7s-gWnLxt8PVOT_7pV/view?fbclid=IwAR0iFoyvBns8u0brNqx-ADEVS...
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

La honte

on est des cobayes c'est tout!rien n'avance

Idem pour moi j'en peux plus

je vais etre mechant vous savez depuis le coronavirus maintenant tout va passer dans cette maladie ils n en n ont rien a faire des personnes qui sont atteints de cette maladie comme moi et combien de personnes décédées de cette maladie passer en covid moi deja j en connais une

Je suis sous oxygène 24h /24 h. et cela depuis plus de 13 ans. Je suis en survie.

BPCO depuis 2013 heureusement 1 bon suivi avec 1 traitement qui me convient quand des pics infectieux cortisone et antibiotique en plus de mon traitement 1 fois par an Réhabilitation pulmonaire au CHU de ma Ville et Kine 1 à 2 fois par an selon mes besoins mais je suis d'accord avec vous cette maladie devrait être mieux reconnu car très handicapante au quotidien

Courage à vous tous,j,ai de moins en moins de mobilité, dur,je ne cherche plus à me faire comprendre,les gens préfère fuir les réalité, c,est toujours comme cela bisous respectueux

Bpco emphysème stade 4 Oxygène 24.24 4 L depuis 2 ans Résultats marche plus. Se laver et s'habiller et ... Est-ce que c'est sa la vie 😡

Bonsoir j ai une bpco stade 2 je fais beaucoup d insuffisance respiratoire je viens de passer un scanner qui dit que j ai un emphysème et que mes poumons sont détruits à plus de 50 pourcent est ce que quelqu'un a ça ?je voudrais connaître mon avenir

Bpco stade 4 et asthme sévère j ai un traitement pour l hasme mais pas pour la Bpco c est vraiment très dure à vivre chaque jour mon pneumologie a refusé un rendez vous car je suis pas vacciné contre le covid et je ne le ferais pas

cette maladie nous detruit elle es fatiguante

En lisant certains témoignages je me rends compte que j’ai vraiment de la chance d’avoir une excellente pneumologue, adorable, à l’écoute et efficace ! RV de contrôle hier, BPCO stade 3 stabilisée depuis 2 ans avec traitement de fond + 2 séances de kiné par semaine + 2 séances de gym douce par semaine, antibio et cortisone si exacerbation ( 1 ou 2 fois par an ), et bien sûr s’efforcer de marcher bien que ce ne soit pas trop mon truc… 🙄😉

J'ai une BPCO stade 3, je suis toujours très essoufflé. Il n'y a pas que le tabac, j'ai fait toute ma carrière dans l'industrie ( expositions aux poussières, fumées d'usinage, vapeurs de solvants, etc.), ancien fumeur et la pollution. Je sens bien que mon pneumologue est dépassé parce que pas de solutions. A part un traitement de fond, de la cortisone qui me soulage un petit peu et kiné respiratoire 3 fois par semaine (bravo à eux par leurs patiences et leurs compétences)... Mais, souvent fatigué. A chaque injection contre la covid19, couché avec 39 de fièvre plusieurs jours, je ne ferais pas de rappel, trop malade. Je m'interroge quant à l'efficacité de ces produits mis en place en si peu de temps.

BPCO depuis 2 ans oxygène 24h/ 24 en plus la nuit vni très essoufflée et je sais qu'il n'y a pas de guérison avec la BPCO on ne vit plus on survie. Pour ma part je ne connaissais pas cette maladie il a fallu que je sois hospitalisée pour la connaître, je trouve ça vraiment pas très cool de la part du corps médical de ne pas diffuser un peu plus infos. Je me pose la question de savoir si pour eux nous n'avons aucun intérêt et que àpres tout on l ' a bien chercher, je sais bien qu' on ne fait pas toujours les bons choix mais je pense que personne ne mérite une telle fin de vie, alors Messieurs prenez vos responsabilités face à vos patients merci

Idem, ras le bol ! On galère c''est pas une vie!

Je comprends pas ce que vous écrivez comment se décide le stade le pneumo de mon mari ne nous a jamais parlé de ça et on a eu 3 pneumo et plus

ACOS : BPCO déclenché par Covid long dans un contexte d'asthme allergique. Double peine pour moi.

Moi, emphysème + BPCO avec asthme sous jacent, j'étais donc en ALD avec le 100 pour 100. Renouvellement refusé, pas assez malade pour eux sans doute ou alors peut être que je suis guéri et que je ne sais pas que j'ai des poumons tout neuf. Vive la France.

Bpco intensifiée avec les trois vaccins 😡suis 24/24sous oxygène ça devient très dur et on me dit tu vas bien tu as une belle vois et une bonne mine tu n es pas malade 🤣

Il faudrait que les masques à oxygène soient faits sur mesure car ils ne sont pas adaptés à toutes les morphologies. Ceci occasionne une monté des gazs du sang et provoque un coma léger.et peut aboutir à une trachéotomie.

Lors de mon dernier rendez-vous pôle emploi je me suis retrouvée face à deux conseillères qui semblaient dire que c'était du cinéma pour ne pas travailler l'une d'elles m'a même dit qu'elle avait reçu un monsieur sous oxygène venu avec sa bouteille et que la bpco c'était ça que je ne semblait pas du tout malade et que je ne connaissais pas la maladie elle semblait mieux connaître que moi la maladie pourtant c'est moi qui suis essoufflée au moindre effort même lorsque je fais le ménage ou que je dois rentrer à pied et monter une côte... Elle m'a fait passer pour une moins que rien devant sa collègue qui allait dans son sens peut être parce que c'était sa supérieure.

Tellement dur quand on ne peut plus respirer normalement et que l'on suffoque. Ce manque d'air est insupportable.

Je lis tout vos messages et je suis très en colère sur le corps médical mon mari hospitalisé en juillet pour problème respiratoire 3 fois en urgence il est rentré trois jours plus tard comme réponse vous avez une bcpo stade 4 médicaments et retour à la maison j usque au jour où détresse vitale ou la ont me dit à il a un cancer de la gorge hoperation 2 mois hôpital et retour à la maison une honte

Sans parler que la pan et demie leurs en a bien récolté des patients ... bah tiens après avoir mis une étiquette au doigt de pied aux refroidi covid 19 ... manqueraiit plus que les rescapés portent plainte pour non assistance préméditée et en réunion , ça ferait jazzer et rebeller la populace ... allez v’lan on les cases bpco ( d’ailleurs ils arriveront bien a prouver ouiii mais vous avez jamais fumé dans votre vie ? Ha bah voilà vous étiez un fumeur passif c est la faute à bobonne 🤪

je suis en phase 3 au niveau respiration la phase 4 c'est l'hoxygene

View more comments

BPCO*. Retour sur le dispositif de réduction de volume pulmonaire qui a fait l'objet d'une visioconférence en juillet dernier sur notre réseau France BPCO.
« Les valves endobronchiques dans l’emphysème pulmonaire » avec : Le Docteur Armelle Marceau, Pneumologue interventionnelle de référence au Service de pneumologie B et transplantation pulmonaire Hôpital Bichat – Claude-Bernard le mardi 5 Juillet 2022 de 20h15 à 21h.

• Pourquoi faire une pose de valve(s) ?
• Technique, traitement médical optimal
• Bilan et processus de sélection (réhabilitation en amont et en aval)
• Explication du VR (+ le patient est distendu, meilleurs seront les résultats)
• Suivi post pose
• Et si ça ne marche pas ?
• Complications
• Quelques cas cliniques
• Liste des centres
• Parcours de soins

*La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 25 millions d'Européens.
C'est l’ EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. Un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Quant aux statistiques, le ratio de gravité est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère lors du diagnostic. Déjà des centaines de milliers d'autres ont basculés dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus très précoces (30 ans).
Voici une des CONSÉQUENCES de cette « absence » chronique qui dure depuis des décennies mais qui ne dérange personne. Voir s'écrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
L'ignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, sans attirer l'attention.
Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalise que 0,6% (dernier chiffre visible) du total de ceux-ci au niveau Européen ; des prétentions PEU honorifiques qui coûtent déjà très, très lourd en PERTES humaines et économiques.
Avec un tel constat, le COMBAT que nous menons en France et maintenant à l'international avec France BPCO, la fédération nationale des patients BPCO (francebpco.eu)https://francebpco.eu/adherez-soutenez/ , est majeur pour nous, pour vous, vos enfants, vos parents, vos amis. SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

OUI mais où en BELGIQUE à part leuven ?

C était vraiment très bien organisé cette visio et tellement intéressant et bien expliqué.

Nous traitons les maladies à l'aide des produits 100% naturels telques : trompe bouchée, fibrome, infertilité, kystes ovarien, sinusite, ménopause précoce VIH SIDA, varicocèle, faiblesse sexuelles, hémorroïdes, hépatite, diabètes, prostate, épilepsie et autres ,Si vous êtes intéressé veuillez nous contacter via WhatsApp pour plus d explications 👇👇👇👇👇 wa.me/message/X3IT7XZFY3XEM1

Alors que la BPCO* nexiste toujours pas dans lespace public depuis près de 50 ans, la société Boehringer, à la demande dinstitutions médicales (et leurs intérêts particuliers), assure au quotidien la promotion dune fantasque représentation dInsuffisants respiratoires sur sa page sociale, une organisation dont 98%, au moins, de ses membres nont strictement rien à voir avec la BPCO. Une organisation vantant son savoir et son expertise sur la BPCO depuis 30 ans et dont les résultats sont à lorigine en grande partie des déboires des victimes de cette pathologie. Cette société a déjà soutenu bien dautres turpitudes mais à vouloir nous resservir sans arrêt les bienfaits de cette vieille guimbarde ronflante elle va finir par se discréditer totalement. Investir sur une imposture, cest faire preuve dun sacré manque de clairvoyance et dune abnégation sans limite pour le ridicule. Comment un fabricant de produits pour malades pulmonaires peut-il autant simpliquer auprès dune cible commerciale si décalée ? Le syndrome de lapnée du sommeil ne nécessite pas lusage de bronchodilatateurs à priori. Erreur de ciblage, conflits dintérêts, volonté de nuire aux malades et tromper la population ? 
* La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 25 millions dEuropéens.
Cest l’ EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par lOBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus. 
Un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION ! 
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible. 
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale toute substance agressive inhalée. 
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent. 
La BPCO tue plus que lasthme, la route, lamiante, lalcool, le sida et bien dautres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Quant aux statistiques, le ratio de gravité est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère lors du diagnostic. Déjà des centaines de milliers dautres ont basculés dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus très précoces (30 ans). 
Voici une des CONSÉQUENCES de cette « absence » chronique qui dure depuis des décennies mais qui ne dérange personne. Voir sécrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
Lignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons. 
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, sans attirer lattention. 
Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalise que 0,6% (dernier chiffre visible) du total de ceux-ci au niveau Européen ; des prétentions PEU honorifiques qui coûtent déjà très, très lourd en PERTES humaines et économiques. 
Avec un tel constat, le COMBAT que nous menons avec France BPCO, la fédération nationale des patients BPCO (francebpco.eu)https://francebpco.eu/adherez-soutenez/ , est majeur pour nous, pour vous, vos enfants, vos parents, vos amis. SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS.

Alors que la BPCO* n'existe toujours pas dans l'espace public depuis près de 50 ans, la société Boehringer, à la demande d'institutions médicales (et leurs intérêts particuliers), assure au quotidien la promotion d'une fantasque ''représentation'' d'''Insuffisants respiratoires'' sur sa page sociale, une organisation dont 98%, au moins, de ses membres n'ont strictement rien à voir avec la BPCO. Une organisation vantant son savoir et son expertise sur la BPCO depuis 30 ans et dont les résultats sont à l'origine en grande partie des déboires des victimes de cette pathologie. Cette société a déjà soutenu bien d'autres turpitudes mais à vouloir nous resservir sans arrêt les bienfaits de cette vieille guimbarde ronflante elle va finir par se discréditer totalement. Investir sur une imposture, c'est faire preuve d'un sacré manque de clairvoyance et d'une abnégation sans limite pour le ridicule. Comment un fabricant de produits pour malades pulmonaires peut-il autant s'impliquer auprès d'une cible commerciale si décalée ? Le syndrome de l'apnée du sommeil ne nécessite pas l'usage de bronchodilatateurs à priori. Erreur de ciblage, conflits d'intérêts, volonté de nuire aux malades et tromper la population ?

* La BPCO est la très GRAVE MALADIE du POUMON et la plus IMPORTANTE pathologie RESPIRATOIRE en volume et en dégâts causés qui affecte déjà plus de 5 MILLIONS de Français et plus de 25 millions d'Européens.
C'est l’ EFFONDREMENT du SYSTÈME RESPIRATOIRE qui se caractérise par l'OBSTRUCTION permanente des bronches qui BLOQUE le souffle et la DESTRUCTION du système respiratoire qui ASPHYXIE chaque jour un peu plus les individus.
Un écroulement systémique de l’état physiologique d’une personne.
Un périple commencé très tôt dans l’enfance et une « aventure » qui finit régulièrement aux urgences, trop tardivement, faute de PRÉVENTION !
BPCO veut dire scientifiquement Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive, son processus d’aggravation chez les stades les plus avancés altère l’ensemble des fonctions VITALES par MANQUE d’oxygène dans le SANG et met en danger les individus d’une façon irréversible.
Prédispositions PHYSIQUES, GÉNÉTIQUES, POLLUTION, SÉDENTARITÉ en sont les causes principales, un terreau FERTILE en complications sur lequel il ne faut jamais rajouter de RISQUES très AGGRAVANTS comme les addictions au tabac, l’exposition aux produits toxiques divers et d’une façon générale toute substance agressive inhalée.
Au stade avancé (3-4) VOUS ÊTES EN ÉTAT DE SURVIE permanent.
La BPCO tue plus que l'asthme, la route, l'amiante, l'alcool, le sida et bien d'autres pathologies réunies mais cette 3ème cause de décès mondiale, paradoxalement, ne fait toujours pas l’objet d’un PLAN STRATÉGIQUE global. Quant aux statistiques, le ratio de gravité est impressionnant avec en moyenne 70% de personnes au stade sévère lors du diagnostic. Déjà des centaines de milliers d'autres ont basculés dans l’insuffisance respiratoire et placés sous assistance oxygène y compris à des âges de plus très précoces (30 ans).
Voici une des CONSÉQUENCES de cette « absence » chronique qui dure depuis des décennies mais qui ne dérange personne. Voir s'écrouler des actifs dans une économie moribonde devrait interpeler en urgence.
L'ignorance sur la pathologie qui affecte les malades les pousse inexorablement vers le handicap lourd avant de disparaitre anonymement à chaque nouvel événement climatique où sanitaire comme la pandémie respiratoire ou les canicules répétitives que nous traversons.
Personne ne sait d’ailleurs, à l’heure actuelle, si dans sa famille, ses amis, ses relations, quelqu’un n’est pas déjà affecté car sans PRÉVENTION RESPIRATOIRE, c’est la porte ouverte à des milliers de décès en puissance, sans attirer l'attention.
Enfin, les INVESTISSEMENTS sur la recherche BPCO, la 3ème cause de décès au MONDE ne totalise que 0,6% (dernier chiffre visible) du total de ceux-ci au niveau Européen ; des prétentions PEU honorifiques qui coûtent déjà très, très lourd en PERTES humaines et économiques.
Avec un tel constat, le COMBAT que nous menons avec France BPCO, la fédération nationale des patients BPCO (francebpco.eu)https://francebpco.eu/adherez-soutenez/ , est majeur pour nous, pour vous, vos enfants, vos parents, vos amis. SOUTENEZ-NOUS, SOUTENEZ-VOUS.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Les illusionnistes reviennent sur la scène. Oui, me direz-vous, c'est l'époque des festivals...Marre que l'on nous prends pour des jambons sans cervelles. Merci FRANCE BPCO pour cet éclairage dominical.

Que dire est ce que l'on parle aux BPCO de la suite de cette pathologie qui s'appelle BRONCHOMALACIE Quel un peux me donner une. Voie de guérison merci beaucoup

👍

Plus de tabac, plus de bpco

Et la cinq G, elle fait quoi comme effet sur les poumons ?

l article est trés bien alors si ont veut bien les gens malade des poumons comme moi et beaucoup d autres il se peut que quand une personne est en faiblesse et qui se fait tester pour le covid elle peut etre declarer positif

je suis BPCO

Je suis bpco depuis 2011 et sous oxygène 24/24 c,est une maladie très invalidante

c'est une maladie incurable pour l'instant et moins visible et dont on parle beaucoup moins que des cancers que l'on arrive maintenant à guérir il faudrait donc que les pouvoirs publics s'emparent de manière urgente de ce problème pour moi c'est trop tard mais pensons aux générations futures qui ont de l'asthme des problèmes suite à l'exposition de nuisances

Bpco oxygène 24/24 Il faudrait que certains médecins généralistes s y intéressent sérieusement !! Désolée mais c est une triste réalité !!

Bonjour on m a découvert au mois de février 2022 une fibrose pulmonaire du a un médicament. Cordarone.. Un question es pareil qu une bpco merci.

sponsorisé, ineffaçable : je fuis "à toutes jambes" !! 🤢🤮💩

Le safran ou curcumine !

Moi je comprends pas j'ai bpco phase 3 et je suis pas sur oxygène

Même la médecine du travail n'est pas avec nous j'ai demandé de plus être en boulangerie pour la fumée des fours ET la chambre froide à _23degres elle m'a dit qu'elle pouvait rien faire pfff c'est abusé personnes comprends vraiment la maladie qu'on subit 😭

Je suis BPCO depuis 2005 avec des hauts et des bas et un syndrome de Fernand Vidal qui m'empêche beaucoup de marcher et non reconnue par mon travaille avant , j'ai des particules d'ysocianate et de poliurethane sur le poumons. J'ai jamais fumé

La BPCO subit une réelle défaillance systémique. Le manque d'engagement du monde de la pneumologie, une pseudo représentation de malades qui ne le sont pas etc provoque un réel problème et si les malades ne réagissent pas rien ne viendra!

Je suis b PC ou depuis Depuis très longtemps Kip 4

La fibrose est différente mais les conséquences au stade avancé sont tout aussi sévères que la BPCO ''classique''.

Bonjour et en plus j'ai de l'asthme depuis l'enfance.. J'essaie de marcher un peu tout les jours.. Courage à tous

Il n'y a malheureusement rien pour nous défendre en cas de litige ou d'injustice. On parle beaucoup de notre maladie que l'on connaît hélas par coeur et qui nous rappelle un peu trop que nous sommes très malades

Je suis BPCO depuis des années, c'est mon médecin référent qui m'a adressé à un Pneumologue, Spiriva et Ombrez, kiné 2fois par semaine où je me défoule au maximum, problèmes musculaires également, je ne m écoute pas trop, Stade 1, scanner thoracique tous les ans. Je dois contacter pneumologue en octobre prochain, j attends simplement, je suis à la retraite depuis 2021

Bonsoir je suis diagnostiqué BPCO, appareillé 3 fois par jour et machine toute la nuit je vais mieux depuis 1 an mais pour marcher etc très très très dur et pas de dossier MDPH mais à 100% je voudrais juste les cartes de stationnement et de position debout pénible mais aucuns médecins, ni spécialistes me le font ils me disent que la sécurité sociale le sait puisqu'elle rembourse mes ordonnances je ne sais plus du coup merci pour votre groupe

Bonjour à tous, nous savons qu'en général, une personne qui commente ici à de près ou de très près à faire à la BPCO mais dans ce post nous faisons référence à un sujet particulier mettant en cause un des travers qui fait perdurer cette défaillance autour de la BPCO dont vous êtes victimes alors, plutôt que de nous dire seulement que vous êtes bpco, dites-nous ce que vous pensez de cette mascarade de publicité pour une imposture qui vous coûte et vous coûtera beaucoup dans l'avenir. Merci de votre attention.

La première fois que j ai appris la bpco, j ai eu les mots en entier, sans explication .Je me suis dit {oui ben c et une bronchite quoi} puis je me sentais de moins en moins bien, je suis allé voir un pneumo ,que je vois qu'une fois par an depuis a peut près 2 ans je me suis rapproché d autre pneumo pas mieux heureusement que j ai les vécu des autres car aucun ne m'a expliqué la maladie ,on m'a juste dit il faut arrêté de fumer ,donc pour moi j allais allé mieux ,bien sûr j ai culpabilisé ,mais on a oublié de me préciser que il y a d autre chose qui agrave comme quand j etais a l usine respiré de l acétone aurait plus déclenché ma bpco mon emphysème ou quand j ai travaillé dans l usine de caoutchouc donc oui la clope y est pour beaucoup mais l environnement aussi la dernière fois que j ai vue le pneumo j étais. A 33 mais pour moi c était qu'un chiffre la seul chose que je sais c est que ça devient de plus en plus compliqué pour moi mais que j ai l impression que les médecin s en moque et que en fin de compte c est pas si grave

View more comments

Charger plus de publications